Power10 est une puce pour systèmes de centres de données et est fabriquée selon un processus de production à 7 nanomètres. Selon IBM, le nouveau processeur est vingt fois plus rapide pour les tâches AI que son prédécesseur, Power9, sorti en 2017.

En même temps, il est aussi trois fois moins énergivore par socket. Il en résulte qu'il peut effectuer des charges de travail plus lourdes et, donc, supporter jusqu'à trois fois plus d'utilisateurs.

Le fait qu'IBM lance un processus de production à 7 nanomètres, représente une étape importante. Moindre est en effet ce processus, plus la puce accepte de transistors et moins elle consomme d'énergie.

., IBM
. © IBM

Actuellement, son concurrent Intel, le numéro un du marché des processeurs pour PC et centre de données, n'est pas encore parvenu à fabriquer des puces à 7 nanomètres. Il ne s'attend du reste pas à pouvoir le faire avant 2022-2023. Comme IBM en est à présent déjà capable, cela lui donne un sacré avantage sur le marché des puces pour centres de données.

Power10 est une puce pour systèmes de centres de données et est fabriquée selon un processus de production à 7 nanomètres. Selon IBM, le nouveau processeur est vingt fois plus rapide pour les tâches AI que son prédécesseur, Power9, sorti en 2017.En même temps, il est aussi trois fois moins énergivore par socket. Il en résulte qu'il peut effectuer des charges de travail plus lourdes et, donc, supporter jusqu'à trois fois plus d'utilisateurs.Le fait qu'IBM lance un processus de production à 7 nanomètres, représente une étape importante. Moindre est en effet ce processus, plus la puce accepte de transistors et moins elle consomme d'énergie.Actuellement, son concurrent Intel, le numéro un du marché des processeurs pour PC et centre de données, n'est pas encore parvenu à fabriquer des puces à 7 nanomètres. Il ne s'attend du reste pas à pouvoir le faire avant 2022-2023. Comme IBM en est à présent déjà capable, cela lui donne un sacré avantage sur le marché des puces pour centres de données.