Pékin a défini un trajet en vue de devenir plus indépendant sur le plan économique. En raison notamment de l'embargo commercial américain à l'encontre d'Huawei, les Chinois n'ont plus confiance dans le fait de pouvoir acquérir ailleurs certaines technologies.

Enorme déception

C'est ainsi que pour la production de ses puces Kirin, qui sont fabriquées par la firme taïwanaise TSMC, Huawei utilise tant du software américain que d'autres technologies étrangères. Le géant technologique a entre-temps été forcé d'arrêter la production de ce processeur pour smartphones, ce qui constitue une énorme déception pour l'entreprise.

Washington soupçonne Huawei d'espionnage pour le compte des autorités chinoises, ce que l'entreprise dément. Plusieurs pays européens ont précédemment déjà été prévenus par les Etats-Unis de ne pas s'associer avec des firmes chinoises pour le déploiement de la 5G.

Pékin a défini un trajet en vue de devenir plus indépendant sur le plan économique. En raison notamment de l'embargo commercial américain à l'encontre d'Huawei, les Chinois n'ont plus confiance dans le fait de pouvoir acquérir ailleurs certaines technologies.C'est ainsi que pour la production de ses puces Kirin, qui sont fabriquées par la firme taïwanaise TSMC, Huawei utilise tant du software américain que d'autres technologies étrangères. Le géant technologique a entre-temps été forcé d'arrêter la production de ce processeur pour smartphones, ce qui constitue une énorme déception pour l'entreprise.Washington soupçonne Huawei d'espionnage pour le compte des autorités chinoises, ce que l'entreprise dément. Plusieurs pays européens ont précédemment déjà été prévenus par les Etats-Unis de ne pas s'associer avec des firmes chinoises pour le déploiement de la 5G.