Hier mercredi, des représentants de l'entreprise télécom chinoise Huawei et de l'opérateur mobile russe MTS ont signé un accord à propos de la 5G. Les deux parties entendent développer et déployer conjointement la technologie 5G en Russie. Les premiers tests devraient avoir lieu cette année encore, comme l'a annoncé MTS à l'agence de presse AFP. Ce n'est pas un hasard, si cet accord est conclu à présent. Le président chinois Xi Jinping est en effet en visite en Russie trois jours durant. Préalablement à l'annonce de l'accord, Xi Jinping avait déjà eu un entretien à Moscou avec le président Vladimir Poutine.

Ce deal est sans aucun doute une bonne nouvelle pour Huawei, après que les autorités américaines aient banni l'entreprise chinoise. Suite à la décision prise par Trump, les entreprises américaines, telles Google, ne sont plus autorisées à entretenir des liens commerciaux avec Huawei: une décision qui dépasse du reste largement les frontières des Etats-Unis.