"Cette décision signifie illico qu'Huawei est coupable et lui impose un grand nombre de restrictions", explique Song Liuping, responsable juridique de l'entreprise, dans un communiqué publié par la chaîne CCTV. L'entreprise télécom avait déposé en mars une plainte à l'encontre des Etats-Unis, parce que ces restrictions étaient et sont toujours "sans fondement légal".