Le choix d'Huawei par l'entreprise d'origine espagnole Telefónica est étonnant. Deutsche Telekom avait en effet décidé la semaine dernière encore de ne pas faire d'affaires avec la firme chinoise en raison de l'incertitude politique qui règne autour de celle-ci. Cette firme est accusée par divers pays occidentaux d'entretenir des liens trop étroits avec les autorités chinoises, lesquelles exploiteraient l'équipement d'Huawei pour espionner l'Occident.

La commande de Telefónica n'est cependant pas encore tut à fait sûre. Le gouvernement allemand est en effet encore occupé à élaborer les règles de sécurité pour les réseaux 5G. On ne sait pas clairement si ces règles prévoiront l'exclusion pure et simple de l'entreprise Huawei.

Le choix d'Huawei par l'entreprise d'origine espagnole Telefónica est étonnant. Deutsche Telekom avait en effet décidé la semaine dernière encore de ne pas faire d'affaires avec la firme chinoise en raison de l'incertitude politique qui règne autour de celle-ci. Cette firme est accusée par divers pays occidentaux d'entretenir des liens trop étroits avec les autorités chinoises, lesquelles exploiteraient l'équipement d'Huawei pour espionner l'Occident.La commande de Telefónica n'est cependant pas encore tut à fait sûre. Le gouvernement allemand est en effet encore occupé à élaborer les règles de sécurité pour les réseaux 5G. On ne sait pas clairement si ces règles prévoiront l'exclusion pure et simple de l'entreprise Huawei.