Huawei lance une appli qui apprend aux enfants sourds à lire

03/12/18 à 13:51 - Mise à jour à 13:51

Le fabricant chinois Huawei a conçu une appli qui convertit le texte d'un livre d'enfant en langage des signes français. L'appli est dès aujourd'hui disponible pour les appareils Android.

Huawei lance une appli qui apprend aux enfants sourds à lire

© Huawei

Nombre d'enfants sourds éprouvent des difficultés à apprendre à lire en raison d'une carence d'outils capables de franchir le pont séparant le langage des signes et le texte écrit. Cela engendre un retard à la lecture: lorsqu'ils arrivent à l'âge de seize ans, les jeunes sourds affichent une capacité de lecture moyenne d'un enfant 'normal' de neuf ans. Outre le manque d'outils, de nombreux enfants sourds n'ont pas non plus accès au langage des signes durant les phases d'apprentissage précoces cruciales entre 0 et 5 ans. 90 pour cent des enfants sourds naissent de parents qui ne le sont pas. En Belgique, 63 pour cent des parents non-sourds reconnaissent ne pas parler le langage des signes ou uniquement de façon limitée, selon Huawei.

Voilà pourquoi le géant technologique lance à présent l'appli StorySign. Celle-ci devrait aider les enfants sourds à lire sur base d'un livre. Lorsque l'appareil photo du smartphone est maintenu au-dessus d'une page du livre, un avatar traduit les mots en langage des signes français. Selon Huawei, l'appli est la première du genre au niveau mondial. L'application a été développée avec l'aide d'experts et d'organisations de la communauté des personnes sourdes. En Belgique, Huawei a collaboré avec FFSB et Doof Vlaanderen.

Huawei lance une appli qui apprend aux enfants sourds à lire

© .

L'intelligence artificielle identifie le texte écrit et le relie à des images enregistrées par des interprètes sourds, après quoi l'avatar convertit les gestes. Comme les parents et les enfants scannent les pages, ils déterminent eux-mêmes le rythme de lecture. L'appli est conçue pour rapprocher parents et enfants au moyen du langage des signes, indique Huawei.

Huawei n'est du reste pas le seul géant technologique à utiliser l'intelligence artificielle pour aider les personnes souffrant d'un handicap. L'année dernière, Microsoft avait ainsi présenté Seeing AI, une appli utilisant la reconnaissance de l'image pour décrire des photos. Pour le programme télévisé Team Scheire, l'architecte software Katrien De Graeve avait proposé une version personnalisée de cette appli pour une femme aveugle qui voulait pouvoir prendre des photos par elle-même.

Nos partenaires