Chacune de ces entreprises cible le segment supérieur du marché avec ses nouveaux appareils. Le modèle P50 Pocket d'Huawei reviendra à 8.988 yuans (1.245 euros). Pour sa part, Honor qualifie le Magic V de premier top-téléphone pliable de sa gamme, alors que Motorola sort une troisième génération de son flip phone Razr. Huawei a commercialisé son appareil pliable en Chine juste après l'avoir annoncé durant un événement de streaming qui a eu lieu le 23 décembre.

L'Huawei P50 Pocket ne sera vendu qu'en Chine. Le groupe chinois n'introduit de toute façon que peu de téléphones mobiles en Europe. Quant aux Etats-Unis, ils ont interdit l'utilisation de la technologie d'Huawei dans l'équipement de communication et de réseau sur leur territoire. Huawei est accusée par Washington d'espionnage pour le compte des autorités chinoises. En raison de l'embargo commercial américain, les nouveaux appareils d'Huawei ne peuvent par exemple plus utiliser les services de Google. Nombre d'appareils pliables d'autres fabricants chinois ne sortent du reste qu'en Chine.

Marché en croissance

Le marché des smartphones va, selon toute attente, progresser jusqu'à 1,4 milliard d'appareils expédiés vers les points de vente en 2022, selon les données du cabinet d'analystes IDC. De nouveaux modèles tels les appareils pliables, mais aussi d'autres possibilités comme l'accès à la 5G seront, selon IDC, la clé pour gagner de nouveaux clients.

Le numéro un du marché, Samsung Electronics, a déjà lancé sur le marché plusieurs générations de ses appareils pliables. Le modèle de Samsung le plus vendu à ce jour est le Galaxy Z Flip 3, qui avait été introduit en août. Le groupe technologique américain Apple a lui aussi imaginé un appareil pliable, mais aucun iPhone de ce genre ne sortira provisoirement sur le marché. A en croire les rumeurs, Apple pourrait introduire son premier téléphone pliable en 2023.

Chacune de ces entreprises cible le segment supérieur du marché avec ses nouveaux appareils. Le modèle P50 Pocket d'Huawei reviendra à 8.988 yuans (1.245 euros). Pour sa part, Honor qualifie le Magic V de premier top-téléphone pliable de sa gamme, alors que Motorola sort une troisième génération de son flip phone Razr. Huawei a commercialisé son appareil pliable en Chine juste après l'avoir annoncé durant un événement de streaming qui a eu lieu le 23 décembre.L'Huawei P50 Pocket ne sera vendu qu'en Chine. Le groupe chinois n'introduit de toute façon que peu de téléphones mobiles en Europe. Quant aux Etats-Unis, ils ont interdit l'utilisation de la technologie d'Huawei dans l'équipement de communication et de réseau sur leur territoire. Huawei est accusée par Washington d'espionnage pour le compte des autorités chinoises. En raison de l'embargo commercial américain, les nouveaux appareils d'Huawei ne peuvent par exemple plus utiliser les services de Google. Nombre d'appareils pliables d'autres fabricants chinois ne sortent du reste qu'en Chine.Le marché des smartphones va, selon toute attente, progresser jusqu'à 1,4 milliard d'appareils expédiés vers les points de vente en 2022, selon les données du cabinet d'analystes IDC. De nouveaux modèles tels les appareils pliables, mais aussi d'autres possibilités comme l'accès à la 5G seront, selon IDC, la clé pour gagner de nouveaux clients.Le numéro un du marché, Samsung Electronics, a déjà lancé sur le marché plusieurs générations de ses appareils pliables. Le modèle de Samsung le plus vendu à ce jour est le Galaxy Z Flip 3, qui avait été introduit en août. Le groupe technologique américain Apple a lui aussi imaginé un appareil pliable, mais aucun iPhone de ce genre ne sortira provisoirement sur le marché. A en croire les rumeurs, Apple pourrait introduire son premier téléphone pliable en 2023.