En 2019, 181.406 brevets en tout ont été sollicités, ce qui représente une hausse de quatre pour cent par rapport à 2018. Ce qui étonne surtout, c'est la hausse de la technologie numérique: pour la première fois, les brevets dans la communication numérique constituent la majeure partie des demandes: 14.175 en tout, en progression de 19,6 pour cent.

Ils détrônent ainsi les brevets en technologie médicale qui se retrouvent à la deuxième place avec 13.833 demandes. Ce sont les brevets en technologie informatique qui se classent au troisième rang avec 12.774 demandes (+10,2 pour cent).

., EPO
. © EPO

Selon l'European Patent Office, les demandes de brevets dans les domaines de la 5G et de l'intelligence artificielle forment la force motrice de l'augmentation. Par comparaison, dans la catégorie 'measurement' (9.045 demandes), la progression n'est que de 3,8 pour cent. Sur le plan des médicaments (7.697 demandes), la hausse est de 4,4 pour cent.

Les Etats-Unis dominent

Si l'on considère les demandes par pays, ce sont les Etats-Unis qui, avec 25 pour cent, dominent largement le classement. Ils sont suivis de l'Allemagne (15 pour cent), du Japon (12 pour cent), de la Chine (7 pour cent) et de la France (6 pour cent). L'EPO fait cependant observer que les demandes en provenance de Chine ont crû de pas moins de 29,2 pour cent, celles des Etats-Unis de 5,5 pour cent et celles de la Corée du Sud de 14,1 pour cent.

Et si l'on examine les entreprises qui sollicitent le plus de brevets, il en est une qui est largement à l'avance sur les autres: Huawei. L'année dernière, l'entreprise chinoise a introduit pas moins de 3.524 demandes auprès de l'European Patent Office. Vient ensuite Samsung (2.858 demandes), suivie de très près par LG (2.817 demandes) et par United Technologies (2.813 demandes), une entreprise américaine fabriquant notamment des climatiseurs et des moteurs d'avion.

., EPO
. © EPO

Le reste du top dix est également composé de firmes télécoms et technologiques: Siemens, Qualcomm, Ericsson, Philips et Bosch.

Belgique

La Belgique n'est pas un pays grand solliciteur de brevets, mais elle a quand même introduit 2.423 demandes l'année dernière, en hausse de 3,2 pour cent. Notre pays représente ainsi un pour cent de l'ensemble des demandes, ce qui nous met au même niveau que le Danemark, l'Autriche, la Finlande et l'Espagne.

En 2019, 181.406 brevets en tout ont été sollicités, ce qui représente une hausse de quatre pour cent par rapport à 2018. Ce qui étonne surtout, c'est la hausse de la technologie numérique: pour la première fois, les brevets dans la communication numérique constituent la majeure partie des demandes: 14.175 en tout, en progression de 19,6 pour cent.Ils détrônent ainsi les brevets en technologie médicale qui se retrouvent à la deuxième place avec 13.833 demandes. Ce sont les brevets en technologie informatique qui se classent au troisième rang avec 12.774 demandes (+10,2 pour cent).Selon l'European Patent Office, les demandes de brevets dans les domaines de la 5G et de l'intelligence artificielle forment la force motrice de l'augmentation. Par comparaison, dans la catégorie 'measurement' (9.045 demandes), la progression n'est que de 3,8 pour cent. Sur le plan des médicaments (7.697 demandes), la hausse est de 4,4 pour cent.Les Etats-Unis dominentSi l'on considère les demandes par pays, ce sont les Etats-Unis qui, avec 25 pour cent, dominent largement le classement. Ils sont suivis de l'Allemagne (15 pour cent), du Japon (12 pour cent), de la Chine (7 pour cent) et de la France (6 pour cent). L'EPO fait cependant observer que les demandes en provenance de Chine ont crû de pas moins de 29,2 pour cent, celles des Etats-Unis de 5,5 pour cent et celles de la Corée du Sud de 14,1 pour cent.Et si l'on examine les entreprises qui sollicitent le plus de brevets, il en est une qui est largement à l'avance sur les autres: Huawei. L'année dernière, l'entreprise chinoise a introduit pas moins de 3.524 demandes auprès de l'European Patent Office. Vient ensuite Samsung (2.858 demandes), suivie de très près par LG (2.817 demandes) et par United Technologies (2.813 demandes), une entreprise américaine fabriquant notamment des climatiseurs et des moteurs d'avion.Le reste du top dix est également composé de firmes télécoms et technologiques: Siemens, Qualcomm, Ericsson, Philips et Bosch.BelgiqueLa Belgique n'est pas un pays grand solliciteur de brevets, mais elle a quand même introduit 2.423 demandes l'année dernière, en hausse de 3,2 pour cent. Notre pays représente ainsi un pour cent de l'ensemble des demandes, ce qui nous met au même niveau que le Danemark, l'Autriche, la Finlande et l'Espagne.