Au cours du premier semestre de cette année, Huawei a vendu 25 pour cent de smartphones en plus que durant la même période de l'année dernière. Dans le 'consumer business group', dont dépendent les smartphones, le chiffre d'affaires a grimpé de 41 pour cent à 77,4 milliards de yuans (10,54 milliards d'euros).

Selon l'agence Reuters, cette croissance est surtout due au succès rencontré par l'entreprise sur les marchés haut de gamme tels l'Europe. Huawei est actuellement le numéro trois sur le marché des smartphones et caresse l'ambition de rattraper dans les cinq années à venir Samsung et Apple, les deux principales marques au monde. L'entreprise s'attend aussi à ce que d'autres fabricants de smartphones jettent le gant durant les prochaines années.

Des spécialistes du secteur déclarent cependant à Reuters que cette prévision est très optimiste. C'est ainsi que l'entreprise doit affronter des concurrents dans son propre pays, notamment de la part de Xiaomi et Lenovo, et que l'on en arrive progressivement à une saturation sur le marché des smartphones, ce qui risque de compliquer la poursuite de la croissance ou des marges bénéficiaires élevées.

Au cours du premier semestre de cette année, Huawei a vendu 25 pour cent de smartphones en plus que durant la même période de l'année dernière. Dans le 'consumer business group', dont dépendent les smartphones, le chiffre d'affaires a grimpé de 41 pour cent à 77,4 milliards de yuans (10,54 milliards d'euros).Selon l'agence Reuters, cette croissance est surtout due au succès rencontré par l'entreprise sur les marchés haut de gamme tels l'Europe. Huawei est actuellement le numéro trois sur le marché des smartphones et caresse l'ambition de rattraper dans les cinq années à venir Samsung et Apple, les deux principales marques au monde. L'entreprise s'attend aussi à ce que d'autres fabricants de smartphones jettent le gant durant les prochaines années. Des spécialistes du secteur déclarent cependant à Reuters que cette prévision est très optimiste. C'est ainsi que l'entreprise doit affronter des concurrents dans son propre pays, notamment de la part de Xiaomi et Lenovo, et que l'on en arrive progressivement à une saturation sur le marché des smartphones, ce qui risque de compliquer la poursuite de la croissance ou des marges bénéficiaires élevées.