HP Helion, le nuage public de HP Enterprise, cessera ses activités le 31 janvier prochain. En contrepartie, l'entreprise proposera à ses clients Azure en tant qu'alternative 'cloud' préférée. Hewlett-Packard Enterprise même deviendra un 'preferred cloud services provider' (fournisseur de services cloud préféré) pour Microsoft, si les clients veulent autre chose qu'Azure.

Il est étonnant que HP Helion n'ait pu vraiment s'imposer face aux autres acteurs de nuages publics tels Amazon, Google ou Microsoft même. Mais l'accord conclu ouvre des perspectives. Les entreprises qui veulent un nuage hybride, pourront obtenir le matériel et le support chez HP, qui pourra les orienter pour la partie publique vers Azure et vice versa.

HP Helion, le nuage public de HP Enterprise, cessera ses activités le 31 janvier prochain. En contrepartie, l'entreprise proposera à ses clients Azure en tant qu'alternative 'cloud' préférée. Hewlett-Packard Enterprise même deviendra un 'preferred cloud services provider' (fournisseur de services cloud préféré) pour Microsoft, si les clients veulent autre chose qu'Azure. Il est étonnant que HP Helion n'ait pu vraiment s'imposer face aux autres acteurs de nuages publics tels Amazon, Google ou Microsoft même. Mais l'accord conclu ouvre des perspectives. Les entreprises qui veulent un nuage hybride, pourront obtenir le matériel et le support chez HP, qui pourra les orienter pour la partie publique vers Azure et vice versa.