''Tout un chacun a droit à sa liberté d'opinion. A ses préférences. A ses propres goûts. Mais personne n'a le droit d'offenser quelqu'un d'autre en fonction de sa race, de son statut, de son genre, de sa séropositivité, de son âge ou simplement en fonction de ce qu'il est tout simplement'', affirme-t-on chez Grindr.

Grindr a donc adapté ses règles et lance sa campagne Kindr Grindr. Les expressions racistes dans les profils seront interdites. Grindr a également commandité des vidéos, dans lesquelles des utilisateurs expliquent ce qu'ils ont dû endurer.