Le CEO note que Google, comme les autres entreprises, n'est pas à l'abri des vents contraires de l'économie. "Compte tenu du recrutement réalisé jusqu'à présent cette année, nous allons réduire le 'rythme' du recrutement pour le reste de l'année, mais en continuant à soutenir les opportunités les plus importantes." Il semble en outre que Google concentrera ses recrutements en 2022 et 2023 sur les profils d'ingénieurs, les emplois techniques et d'autres postes clés, selon le courriel qui a pu être consulté par l'agence de presse financière Bloomberg.

M. Pichai a également indiqué que Google avait attiré quelque 10.000 nouveaux collaborateurs au deuxième trimestre, une grande partie des recrutements ayant eu lieu au troisième trimestre, période pendant laquelle les diplômés sont souvent embauchés. Fin mars, Alphabet comptait 163.906 employés, soit 17% de plus qu'un an auparavant.

Le CEO note que Google, comme les autres entreprises, n'est pas à l'abri des vents contraires de l'économie. "Compte tenu du recrutement réalisé jusqu'à présent cette année, nous allons réduire le 'rythme' du recrutement pour le reste de l'année, mais en continuant à soutenir les opportunités les plus importantes." Il semble en outre que Google concentrera ses recrutements en 2022 et 2023 sur les profils d'ingénieurs, les emplois techniques et d'autres postes clés, selon le courriel qui a pu être consulté par l'agence de presse financière Bloomberg. M. Pichai a également indiqué que Google avait attiré quelque 10.000 nouveaux collaborateurs au deuxième trimestre, une grande partie des recrutements ayant eu lieu au troisième trimestre, période pendant laquelle les diplômés sont souvent embauchés. Fin mars, Alphabet comptait 163.906 employés, soit 17% de plus qu'un an auparavant.