"Google veut faire partie intégrante" de la reprise économique, a-t-il affirmé, avant d'ajouter: "cela inclut investir dans des endroits qui sont nouveaux pour Google et s'étendre dans d'autres, à travers 19 Etats" américains. Des milliers de nouveaux emplois devraient être créés à Atlanta, la capitale fédérale Washington, Chicago, et New York, a précisé Sundar Pichai. Des extensions des centres de données de Google sont également prévues dans le Nebraska, la Caroline du Sud, la Virginie, le Nevada, et le Texas.

L'annonce intervient au moment où le géant des technologies, et leader mondial de la publicité en ligne, fait face à plusieurs poursuites aux Etats-Unis pour pratiques anti-concurrentielles, lancées fin 2020. En octobre dernier, le ministère de la Justice américain et une dizaine d'Etats ont notamment intenté une action au civil contre Google. Ils accusent le groupe de maintenir un "monopole illégal" sur la recherche en ligne et la publicité.

Selon les procureurs, l'entreprise de Mountain View empêche d'éventuels concurrents de gagner des parts sur ces marchés en s'assurant, par exemple, qu'il est le moteur de recherche par défaut.

Porté par la publicité en ligne pendant la saison des fêtes, Alphabet, la maison-mère de Google avait largement surpassé les attentes lors de l'annonce en février de ses résultats du dernier trimestre 2020, avec un bénéfice net de 15,2 milliards de dollars, en hausse de 50% sur un an.

"Google veut faire partie intégrante" de la reprise économique, a-t-il affirmé, avant d'ajouter: "cela inclut investir dans des endroits qui sont nouveaux pour Google et s'étendre dans d'autres, à travers 19 Etats" américains. Des milliers de nouveaux emplois devraient être créés à Atlanta, la capitale fédérale Washington, Chicago, et New York, a précisé Sundar Pichai. Des extensions des centres de données de Google sont également prévues dans le Nebraska, la Caroline du Sud, la Virginie, le Nevada, et le Texas.L'annonce intervient au moment où le géant des technologies, et leader mondial de la publicité en ligne, fait face à plusieurs poursuites aux Etats-Unis pour pratiques anti-concurrentielles, lancées fin 2020. En octobre dernier, le ministère de la Justice américain et une dizaine d'Etats ont notamment intenté une action au civil contre Google. Ils accusent le groupe de maintenir un "monopole illégal" sur la recherche en ligne et la publicité.Selon les procureurs, l'entreprise de Mountain View empêche d'éventuels concurrents de gagner des parts sur ces marchés en s'assurant, par exemple, qu'il est le moteur de recherche par défaut.Porté par la publicité en ligne pendant la saison des fêtes, Alphabet, la maison-mère de Google avait largement surpassé les attentes lors de l'annonce en février de ses résultats du dernier trimestre 2020, avec un bénéfice net de 15,2 milliards de dollars, en hausse de 50% sur un an.