"Nous allons ralentir le rythme de nos engagements, même si nous continuerons de recruter dans quelques secteurs stratégiques. De nombreuses personnes déjà engagées n'ont pas encore vraiment débuté, mais nous poursuivrons leur intégration", explique Pichai dans un communiqué.

Selon Pichai, son entreprise a engagé 20.000 personnes l'année dernière et envisageait d'en faire de même en 2020. Tel ne sera donc pas le cas. Google n'est pas la seule entreprise technologique à réduire le nombre de ses engagements. Microsoft a en effet elle aussi introduit une pause dans son recrutement.

"Nous allons ralentir le rythme de nos engagements, même si nous continuerons de recruter dans quelques secteurs stratégiques. De nombreuses personnes déjà engagées n'ont pas encore vraiment débuté, mais nous poursuivrons leur intégration", explique Pichai dans un communiqué.Selon Pichai, son entreprise a engagé 20.000 personnes l'année dernière et envisageait d'en faire de même en 2020. Tel ne sera donc pas le cas. Google n'est pas la seule entreprise technologique à réduire le nombre de ses engagements. Microsoft a en effet elle aussi introduit une pause dans son recrutement.