Diverses personnes qui utilisent régulièrement les systèmes de commande vocale de Google, tels Google Assistent, Google Home ou Google Maps, recevront un mail dans ce but.

L'été dernier, plusieurs firmes technologiques telles Google, Microsoft et Amazon avaient défrayé la chronique, lorsqu'il s'avéra qu'elles faisaient écouter et juger par des personnes certains enregistrements sonores de voix que généraient leurs produits, afin de les améliorer.

Quelques enregistrements du genre avaient même pris la clé des champs et semblaient parfois contenir des informations très sensibles, selon VRT NWS en juillet 2019. Suite à ces scandales, les firmes technologiques tentent à présent d'expliquer à leurs utilisateurs comment elles utilisent les données audio, et la plupart d'entre elles offrent à leurs clients la possibilité de désactiver partiellement la possibilité de 'mise sur écoute'. Mais en raison d'une enquête effectuée par l'autorité allemande de protection des données, Google y avait mis fin au niveau mondial à partir du mois de septembre et ce, jusqu'à présent.

Dans un mail reçu récemment par certains utilisateurs, Google explique que l'option est désactivée par défaut, ce qui fait qu'il n'est pas possible d'écouter des enregistrements sur vous, à moins que vous n'ayez vous-même ajusté les paramètres. Dans le courriel adressé aux utilisateurs qui utilisent régulièrement les produits à commande vocale, Google demande de pouvoir réactiver l'option pour réutiliser les enregistrements audio. Dans ce cas, comme l'explique l'entreprise, vous pourrez encore visionner ou supprimer vos données, avant qu'elles ne soient rendues anonymes et transférées vers les évaluateurs humains. Elles seront alors stockées pendant 18 mois, puis supprimées automatiquement.

Diverses personnes qui utilisent régulièrement les systèmes de commande vocale de Google, tels Google Assistent, Google Home ou Google Maps, recevront un mail dans ce but.L'été dernier, plusieurs firmes technologiques telles Google, Microsoft et Amazon avaient défrayé la chronique, lorsqu'il s'avéra qu'elles faisaient écouter et juger par des personnes certains enregistrements sonores de voix que généraient leurs produits, afin de les améliorer.Quelques enregistrements du genre avaient même pris la clé des champs et semblaient parfois contenir des informations très sensibles, selon VRT NWS en juillet 2019. Suite à ces scandales, les firmes technologiques tentent à présent d'expliquer à leurs utilisateurs comment elles utilisent les données audio, et la plupart d'entre elles offrent à leurs clients la possibilité de désactiver partiellement la possibilité de 'mise sur écoute'. Mais en raison d'une enquête effectuée par l'autorité allemande de protection des données, Google y avait mis fin au niveau mondial à partir du mois de septembre et ce, jusqu'à présent.Dans un mail reçu récemment par certains utilisateurs, Google explique que l'option est désactivée par défaut, ce qui fait qu'il n'est pas possible d'écouter des enregistrements sur vous, à moins que vous n'ayez vous-même ajusté les paramètres. Dans le courriel adressé aux utilisateurs qui utilisent régulièrement les produits à commande vocale, Google demande de pouvoir réactiver l'option pour réutiliser les enregistrements audio. Dans ce cas, comme l'explique l'entreprise, vous pourrez encore visionner ou supprimer vos données, avant qu'elles ne soient rendues anonymes et transférées vers les évaluateurs humains. Elles seront alors stockées pendant 18 mois, puis supprimées automatiquement.