En septembre déjà, Google avait trouvé un arrangement dans une autre affaire en France liée au non-versement d'impôts. L'entreprise avait donc marqué son accord sur un arrangement d'un montant de 500 millions d'euros, tout en versant en sus 465 millions d'euros d'arriérés fiscaux. Au début de cette année, Google avait reçu une amende GDPR d'un montant de 50 millions d'euros de la part du contrôleur français du respect de la vie privée CNIL. Le contrôleur européen en charge de la concurrence mène lui aussi une enquête sur Google.

En septembre déjà, Google avait trouvé un arrangement dans une autre affaire en France liée au non-versement d'impôts. L'entreprise avait donc marqué son accord sur un arrangement d'un montant de 500 millions d'euros, tout en versant en sus 465 millions d'euros d'arriérés fiscaux. Au début de cette année, Google avait reçu une amende GDPR d'un montant de 50 millions d'euros de la part du contrôleur français du respect de la vie privée CNIL. Le contrôleur européen en charge de la concurrence mène lui aussi une enquête sur Google.