'La saisie du compte en banque de Google Russia par les autorités russes nous empêche encore de travailler pour notre filiale russe, d'employer ou de payer nos collaborateurs russes, de nous acquitter des factures de nos fournisseurs et de satisfaire aux autres obligations financières', déclare un porte-parole de l'entreprise à l'agence de presse.

La saisie n'aurait rien à voir avec l'invasion russe de l'Ukraine et serait surtout une réaction de la Russie au refus de Google de retirer de YouTube du contenu illégal (selon la Russie). En décembre, l'entreprise s'était pour cette raison vu infliger une amende de 7,2 milliard de roubles (110 millions d'euros), augmentée par la suite d'un montant d'un demi-milliard de roubles (7,7 millions d'euros).

Selon Reuters, c'est la première fois qu'en plus des amendes, le compte en banque complet de l'entreprise est saisi. Cette mesure date de quelque temps déjà, car Google n'aurait plus été à même de respecter ses obligations financières depuis le 22 mars.

La faillite n'aura pas d'impact sur les services gratuits tels YouTube ou Gmail. Quant aux services commerciaux de l'entreprise, ils sont interrompus depuis un petit temps déjà suite à l'invasion russe en Ukraine. A l'époque, une partie du personnel aurait également quitté la Russie. Les employés qui sont restés, n'ont donc à présent plus de travail.

On ne connaît pas le montant financier qui figurait sur le compte en banque saisi, mais Google avait précédemment déjà fait savoir que ses activités en Russie ne représentaient qu'un pour cent de son chiffre d'affaires total.

'La saisie du compte en banque de Google Russia par les autorités russes nous empêche encore de travailler pour notre filiale russe, d'employer ou de payer nos collaborateurs russes, de nous acquitter des factures de nos fournisseurs et de satisfaire aux autres obligations financières', déclare un porte-parole de l'entreprise à l'agence de presse.La saisie n'aurait rien à voir avec l'invasion russe de l'Ukraine et serait surtout une réaction de la Russie au refus de Google de retirer de YouTube du contenu illégal (selon la Russie). En décembre, l'entreprise s'était pour cette raison vu infliger une amende de 7,2 milliard de roubles (110 millions d'euros), augmentée par la suite d'un montant d'un demi-milliard de roubles (7,7 millions d'euros).Selon Reuters, c'est la première fois qu'en plus des amendes, le compte en banque complet de l'entreprise est saisi. Cette mesure date de quelque temps déjà, car Google n'aurait plus été à même de respecter ses obligations financières depuis le 22 mars.La faillite n'aura pas d'impact sur les services gratuits tels YouTube ou Gmail. Quant aux services commerciaux de l'entreprise, ils sont interrompus depuis un petit temps déjà suite à l'invasion russe en Ukraine. A l'époque, une partie du personnel aurait également quitté la Russie. Les employés qui sont restés, n'ont donc à présent plus de travail.On ne connaît pas le montant financier qui figurait sur le compte en banque saisi, mais Google avait précédemment déjà fait savoir que ses activités en Russie ne représentaient qu'un pour cent de son chiffre d'affaires total.