Google Assistant, l'assistant intelligent virtuel de Google, pourra désormais fonctionner nettement plus localement sur votre smartphone. L'entreprise déclare avoir réduit cent giga-octets de modèles pour l'AI vocale en un demi giga-octet. Il en résultera que la reconnaissance vocale sur votre appareil sera jusqu'à dix fois plus rapide, selon Google, et sera possible sans connexion au réseau. Le nouvel Assistant sera d'abord disponible sur les nouveaux smartphones Pixel.

Duplex, la technologie présentée l'année dernière par Google pour, par exemple, appeler automatiquement pour réserver dans un restaurant, sera également améliorée. C'est ainsi que Duplex pourra réserver en ligne une voiture de location ou des tickets de cinéma. On ne sait cependant pas encore si tel sera le cas en dehors des Etats-Unis et plus précisément en Belgique.

Google Search sera désormais accompagné du 'Full Coverage', une fonction qui se trouvait précédemment déjà dans Google News. Il en résultera qu'une commande de recherche générera des résultats de différentes origines, qu'il y aura une ligne du temps des événements et des personnes concernées. Une commande de recherche affichera aussi des tweets et podcasts.

Confidentialité

Ce qui est étonnant, c'est que Google souligne à plusieurs reprises les possibilités de confidentialité de ses produits et services. C'est ainsi que les paramètres de confidentialité seront affichés de manière plus évidente dans le Google Account. La nouveauté, c'est que Maps aura un mode incognito. L'utilisateur pourra donc rechercher des destinations et y naviguer, sans que cela soit lié à son compte. Précédemment déjà, on avait appris que l'utilisateur aura bientôt l'opportunité d'indiquer que Google ne puisse plus conserver les données liées à sa personne que durant 3 ou 18 mois.

Cette priorité au respect de la vie privée se retrouve également dans Google Nest Hub Max, un écran/haut-parleur intelligent avec caméra, qui disposera d'un bouton marche/arrêt pour cette dernière et le micro.

Google semble ainsi vouloir éviter de se retrouver dans la même situation que Facebook qui, malgré ses promesses, continue d'accumuler les scandales de confidentialité. Du coup, Google concurrencera aussi Apple qui, ces derniers temps, utilise très explicitement le respect de la vie privée comme un argument de vente, parce que contrairement à Google et à Facebook, elle ne possède pas un modèle commercial basé sur des annonces personnalisées.

Tout semble indiquer que Google a pris conscience qu'elle doit limiter sa soif de données et offrir aux utilisateurs le choix de lui maintenir leur confiance. Le mois dernier déjà, on avait du reste découvert une tendance similaire lors de Google Cloud Next, où l'entreprise avait insisté sur le fait que les données dans les solutions 'cloud' professionnelles de Google seront cryptées par défaut et ne seront pas utilisées à des fins publicitaires. De même, la nouvelle, selon laquelle un smartphone Android pourra désormais être utilisé comme clé de sécurité, a été répétée lors de la conférence I/O.

Google Nest Hub Max

Lors d'I/O, Google présente en outre son Google Nest Hub Max, un écran/haut-parleur de 10 pouces pouvant servir d'affichage et d'outil de surveillance. De plus, cet appareil incorpore une fonction de loisirs avec YouTube.

Google Nest Hub Max © Google

L'écran affiche des images de Google Photos, mais sert aussi de tableau de bord. La caméra intelligente intégrée peut surveiller un espace et prévient, lorsque des personnes présentes dans ledit espace n'ont pas été identifiées. Comme susmentionné, il est possible de désactiver physiquement la caméra et le micro.

L'entreprise 'smart home' Nest rachetée par Google donnera désormais son nom à tous les produits Home de Google. Google Nest Hub Max est en vente aux Etats-Unis pour 229 dollars. Il est commercialisé aussi aux Pays-Bas, en France et en Allemagne, mais provisoirement pas en Belgique.

Moins de préjugés

Sur le plan de l'intelligence artificielle, Google présente TCAV (Testing with Concept Activation Vectors). Cette technologie a été conçue pour contrer les préjugés en apprentissage machine, comme lorsque dans le cas d'une recherche sur des 'docteurs', le moteur de recherche affiche surtout des médecins masculins. TCAV est immédiatement disponible en open source, afin que divers développeurs puissent l'utiliser dans leurs applications d'apprentissage machine.