Google a annoncé qu'il allait mettre à jour son API "Passes". Cela permettra aux développeurs travaillant pour les autorités et instances de santé de numériser plus facilement les résultats de tests et les cartes de vaccination, puis de les envoyer sur les appareils des utilisateurs. Cette démarche peut être comparée à l'API qui a été créée précédemment pour faciliter le développement d'applications de tracing par les organisations.

Pour le moment, cette mise à jour n'a aucun effet sur l'application belge CovidSafe, qui existe déjà et utilise un autre système. Il s'agit d'une nouvelle utilisation de l'API "Passes", qui sert aujourd'hui principalement pour les cartes d'embarquement dans les avions et pour divers autres tickets et cartes client. Ce programme pourra donc aussi accueillir une carte Covid, distribuée par un centre de vaccination ou un hôpital. À l'instar de l'API pour le tracing, il tournera sur Android à partir de la version 5.

Pas encore disponible dans l'UE

Ce système sera dans un premier temps déployé aux États-Unis, où l'on utilise encore les cartes de vaccination papier remises dans les centres de vaccination. La mise à jour n'a donc pas de retombées directes pour notre pays. Au sein de l'UE, un certificat Covid (avec code QR) a été déployé le mois dernier. Ce "pass corona" peut être téléchargé et imprimé pour indiquer son état (vacciné(e), test négatif ou guérison après une contamination passée) aux frontières entre les États membres. L'application CovidSafe, qui permet de conserver le certificat au format numérique, a également été présentée pour la Belgique à la mi-juin. Ces pass sont créés sur la base des informations figurant dans les bases de données de Vaccinnet et Sciensano.

Google a annoncé qu'il allait mettre à jour son API "Passes". Cela permettra aux développeurs travaillant pour les autorités et instances de santé de numériser plus facilement les résultats de tests et les cartes de vaccination, puis de les envoyer sur les appareils des utilisateurs. Cette démarche peut être comparée à l'API qui a été créée précédemment pour faciliter le développement d'applications de tracing par les organisations.Pour le moment, cette mise à jour n'a aucun effet sur l'application belge CovidSafe, qui existe déjà et utilise un autre système. Il s'agit d'une nouvelle utilisation de l'API "Passes", qui sert aujourd'hui principalement pour les cartes d'embarquement dans les avions et pour divers autres tickets et cartes client. Ce programme pourra donc aussi accueillir une carte Covid, distribuée par un centre de vaccination ou un hôpital. À l'instar de l'API pour le tracing, il tournera sur Android à partir de la version 5. Ce système sera dans un premier temps déployé aux États-Unis, où l'on utilise encore les cartes de vaccination papier remises dans les centres de vaccination. La mise à jour n'a donc pas de retombées directes pour notre pays. Au sein de l'UE, un certificat Covid (avec code QR) a été déployé le mois dernier. Ce "pass corona" peut être téléchargé et imprimé pour indiquer son état (vacciné(e), test négatif ou guérison après une contamination passée) aux frontières entre les États membres. L'application CovidSafe, qui permet de conserver le certificat au format numérique, a également été présentée pour la Belgique à la mi-juin. Ces pass sont créés sur la base des informations figurant dans les bases de données de Vaccinnet et Sciensano.