Le site d'actualité Cnet annonce même qu'à côté de Google, Yahoo et AOL (du groupe de médias Time Warner) seraient également intéressées et négocieraient avec la banque d'affaires Morgan Stanley qui devrait mener le rachat à bonne fin. De tous les candidats, c'est du côté d'AOL qu'on est le moins clair à ce propos.L'annonce de ces nouveaux acheteurs potentiels pourrait encore faire grimper le prix de DoubleClick. La semaine dernière, l'entreprise publicitaire en ligne avait été évaluée à 2 milliards de dollars. Microsoft avait été citée comme la principale société intéressée. Un montant de reprise encore supérieur à cette somme représenterait un solide retour sur investissement pour le propriétaire Hellman & Friedman, qui avait repris DoubleClick en 2005 pour 1,1 milliard de dollars.

Le site d'actualité Cnet annonce même qu'à côté de Google, Yahoo et AOL (du groupe de médias Time Warner) seraient également intéressées et négocieraient avec la banque d'affaires Morgan Stanley qui devrait mener le rachat à bonne fin. De tous les candidats, c'est du côté d'AOL qu'on est le moins clair à ce propos.L'annonce de ces nouveaux acheteurs potentiels pourrait encore faire grimper le prix de DoubleClick. La semaine dernière, l'entreprise publicitaire en ligne avait été évaluée à 2 milliards de dollars. Microsoft avait été citée comme la principale société intéressée. Un montant de reprise encore supérieur à cette somme représenterait un solide retour sur investissement pour le propriétaire Hellman & Friedman, qui avait repris DoubleClick en 2005 pour 1,1 milliard de dollars.