La firme américaine Google, une composante d'Alphabet, consacrera cet argent à des installations dans tout le pays. Voilà qui devrait permettre de créer quelque 12.000 emplois, selon son directeur Sundar Pichai par voie de communiqué. Les firmes technologiques hésitent encore à ramener leur personnel en leur sein de peur qu'une inquiétude ne se manifeste parmi les employés. La forte demande en personnel dans le secteur IT joue aussi un rôle dans ce contexte.

'Communautés plus fortes'

En mars dernier, Google avait invité ses employés de la San Francisco Bay Area de revenir travailler au bureau trois jours par semaine à partir de ce mois-ci. Cela généra de la frustration surtout chez les travailleurs habitant en dehors de cette région privilégiée. 'Cela peut sembler quelque peu illogique d'investir plus d'argent dans des bureaux physiques, surtout du fait que nous sommes devenus plus flexibles dans notre façon de travailler', a déclaré Pichai. 'Nous croyons pourtant qu'il est plus important que jamais d'investir dans nos campus. Cela se traduira par de meilleurs produits, une qualité de vie supérieure pour nos employés et des communautés plus fortes.'

Des employés d'Apple se sont par ailleurs récemment opposés à une tentative de l'entreprise de faire revenir le personnel au bureau. Le personnel d'Apple est à terme attendu trois fois par semaine dans l'entreprise.

La firme américaine Google, une composante d'Alphabet, consacrera cet argent à des installations dans tout le pays. Voilà qui devrait permettre de créer quelque 12.000 emplois, selon son directeur Sundar Pichai par voie de communiqué. Les firmes technologiques hésitent encore à ramener leur personnel en leur sein de peur qu'une inquiétude ne se manifeste parmi les employés. La forte demande en personnel dans le secteur IT joue aussi un rôle dans ce contexte.En mars dernier, Google avait invité ses employés de la San Francisco Bay Area de revenir travailler au bureau trois jours par semaine à partir de ce mois-ci. Cela généra de la frustration surtout chez les travailleurs habitant en dehors de cette région privilégiée. 'Cela peut sembler quelque peu illogique d'investir plus d'argent dans des bureaux physiques, surtout du fait que nous sommes devenus plus flexibles dans notre façon de travailler', a déclaré Pichai. 'Nous croyons pourtant qu'il est plus important que jamais d'investir dans nos campus. Cela se traduira par de meilleurs produits, une qualité de vie supérieure pour nos employés et des communautés plus fortes.'Des employés d'Apple se sont par ailleurs récemment opposés à une tentative de l'entreprise de faire revenir le personnel au bureau. Le personnel d'Apple est à terme attendu trois fois par semaine dans l'entreprise.