Google espère ainsi empêcher que des gens gagnent de l'argent avec du contenu qui 'explique erronément les causes du changement climatique'. Nier que la température croît au niveau mondial, qualifier le changement climatique de canular ('hoax') ou ne pas vouloir admettre que l'activité humaine contribue au réchauffement de la Terre sont, selon Google, des exemples de fausses nouvelles sur le climat. 'Les annonceurs ne souhaitent pas que leur publicité s'affiche à côté de ce genre d'affirmations', prétend le géant internet.

Encore trouvable cependant

L'entreprise s'engage à 'promouvoir des pratiques durables' et ainsi à appréhender le changement climatique. Les fausses nouvelles et la désinformation sur le problème climatique pourront cependant encore être dénichées via Google et YouTube, mais leurs auteurs ne pourront plus empocher d'argent de cette manière.

Facebook, le principal concurrent de Google sur le marché de la publicité numérique, s'efforce de rendre plus accessible la connaissance scientifique sur le climat. La plate-forme n'interdit toutefois pas la publicité.

Google espère ainsi empêcher que des gens gagnent de l'argent avec du contenu qui 'explique erronément les causes du changement climatique'. Nier que la température croît au niveau mondial, qualifier le changement climatique de canular ('hoax') ou ne pas vouloir admettre que l'activité humaine contribue au réchauffement de la Terre sont, selon Google, des exemples de fausses nouvelles sur le climat. 'Les annonceurs ne souhaitent pas que leur publicité s'affiche à côté de ce genre d'affirmations', prétend le géant internet.L'entreprise s'engage à 'promouvoir des pratiques durables' et ainsi à appréhender le changement climatique. Les fausses nouvelles et la désinformation sur le problème climatique pourront cependant encore être dénichées via Google et YouTube, mais leurs auteurs ne pourront plus empocher d'argent de cette manière.Facebook, le principal concurrent de Google sur le marché de la publicité numérique, s'efforce de rendre plus accessible la connaissance scientifique sur le climat. La plate-forme n'interdit toutefois pas la publicité.