Google et Facebook avaient introduit en 2017 le projet de déployer un câble sous-marin entre les Etats-Unis et Taïwan, les Philippines et Hong Kong. Mais ce projet est à présent actualisé pour se concentrer uniquement sur les deux premières destinations.

Selon l'agence Bloomberg, ce changement intervient à la demande pressante du département américain de la Justice qui aurait invité le régulateur télécom FCC à modifier le projet dans sa forme originale.

La crainte principale du gouvernement américain, c'est qu'avec ce genre de câble, la Chine puisse collecter des données personnelles de citoyens américains. C'est ainsi que pour la destination Hong Kong, Google et Facebook collaboreraient avec Pacific Light Data Communication, une filiale du Dr. Peng Telecom & Media Group, qui entretiendrait des liens avec les services de renseignements chinois.

Google confirme à Bloomberg que la demande originale a été annulée et que le câble n'aura plus que deux destinations, à savoir Taïwan et les Philippines.

Google et Facebook avaient introduit en 2017 le projet de déployer un câble sous-marin entre les Etats-Unis et Taïwan, les Philippines et Hong Kong. Mais ce projet est à présent actualisé pour se concentrer uniquement sur les deux premières destinations.Selon l'agence Bloomberg, ce changement intervient à la demande pressante du département américain de la Justice qui aurait invité le régulateur télécom FCC à modifier le projet dans sa forme originale.La crainte principale du gouvernement américain, c'est qu'avec ce genre de câble, la Chine puisse collecter des données personnelles de citoyens américains. C'est ainsi que pour la destination Hong Kong, Google et Facebook collaboreraient avec Pacific Light Data Communication, une filiale du Dr. Peng Telecom & Media Group, qui entretiendrait des liens avec les services de renseignements chinois.Google confirme à Bloomberg que la demande originale a été annulée et que le câble n'aura plus que deux destinations, à savoir Taïwan et les Philippines.