Depuis 2016, Google produit ses propres smartphones Pixel. Initialement, ces appareils étaient fabriqués par HTC et LG, mais ensuite, ils furent conçus au sein de l'entreprise. A présent, Google accomplit un pas supplémentaire et développe Tensor, un System-on-a-Chip (SoC) maison, qui équipera cet automne les Pixel 6 et Pixel 6 Pro. Google ne prend pour autant pas entièrement congé de Qualcomm, puisque le Pixel 5a tournera encore sur une puce de cette firme.

Chez Google même, on déclare se heurter à des limites avec le matériel actuel. Voilà pourquoi l'entreprise a souhaité créer une plate-forme en harmonie complète avec la mission qu'elle s'est fixée, à savoir notamment l'intégration d'une AI innovante et de l'apprentissage machine dans ses appareils.

Détails à suivre

L'entreprise demeure cependant assez vague en la matière. Elle ne fournit provisoirement aucun détail technique sur Tensor. On ignore par conséquent comment la puce se comportera vis-à-vis des actuels SoC de Qualcomm, le principal fournisseur de puces pour smartphones au monde. Ces renseignements suivront probablement d'ici l'automne, lorsque les nouveaux appareils Pixel seront lancés.

Google Pixel 6 et Pixel 6 Pro, Google
Google Pixel 6 et Pixel 6 Pro © Google

Google dévoile cependant déjà le design des nouveaux Pixel. Ce qui étonne surtout, ce sont les appareils photo à l'arrière, répartis désormais sur une barre. Selon Google, cela est dû au fait que les objectifs et les capteurs ont été améliorés, prennent plus d'espace et ne peuvent donc plus se jouxter.

En outre, les deux appareils offrent une finition en aluminium et, à l'image de nombreux smartphones, un bord très ténu. Les smartphones tourneront sur Android 12 et présenteront le nouveau design visuel Material You.

Apple, Samsung, Huawei et désormais aussi Google

Google n'est pas le premier acteur à développer ses propres puces. Apple avait précédemment déjà annoncé faire de même. Samsung et Huawei fabriquent elles aussi des puces maisons, même si ces firmes voient surtout plus grand en proposant leurs puces dans d'autres appareils, voire à d'autres marques.

Depuis 2016, Google produit ses propres smartphones Pixel. Initialement, ces appareils étaient fabriqués par HTC et LG, mais ensuite, ils furent conçus au sein de l'entreprise. A présent, Google accomplit un pas supplémentaire et développe Tensor, un System-on-a-Chip (SoC) maison, qui équipera cet automne les Pixel 6 et Pixel 6 Pro. Google ne prend pour autant pas entièrement congé de Qualcomm, puisque le Pixel 5a tournera encore sur une puce de cette firme.Chez Google même, on déclare se heurter à des limites avec le matériel actuel. Voilà pourquoi l'entreprise a souhaité créer une plate-forme en harmonie complète avec la mission qu'elle s'est fixée, à savoir notamment l'intégration d'une AI innovante et de l'apprentissage machine dans ses appareils.Détails à suivreL'entreprise demeure cependant assez vague en la matière. Elle ne fournit provisoirement aucun détail technique sur Tensor. On ignore par conséquent comment la puce se comportera vis-à-vis des actuels SoC de Qualcomm, le principal fournisseur de puces pour smartphones au monde. Ces renseignements suivront probablement d'ici l'automne, lorsque les nouveaux appareils Pixel seront lancés.Google dévoile cependant déjà le design des nouveaux Pixel. Ce qui étonne surtout, ce sont les appareils photo à l'arrière, répartis désormais sur une barre. Selon Google, cela est dû au fait que les objectifs et les capteurs ont été améliorés, prennent plus d'espace et ne peuvent donc plus se jouxter.En outre, les deux appareils offrent une finition en aluminium et, à l'image de nombreux smartphones, un bord très ténu. Les smartphones tourneront sur Android 12 et présenteront le nouveau design visuel Material You.Apple, Samsung, Huawei et désormais aussi GoogleGoogle n'est pas le premier acteur à développer ses propres puces. Apple avait précédemment déjà annoncé faire de même. Samsung et Huawei fabriquent elles aussi des puces maisons, même si ces firmes voient surtout plus grand en proposant leurs puces dans d'autres appareils, voire à d'autres marques.