L'entreprise technologique s'était vu infliger cette amende en mars, parce qu'avec son service publicitaire AdSense, elle avait abusé de sa position dominante sur le marché.

Précédemment déjà, Google avait fait l'objet de méga-amendes de la part de la Commission européenne pour des abus commis avec son système d'exploitation mobile Android et dans une affaire concernant Google Shopping. Dans ces cas, l'entreprise avait également interjeté appel.