Voilà ce qu'a découvert l'agence Associated Press et qui a été confirmé par des chercheurs de l'université américaine Princeton. Tant sur les téléphones Android que sur les iPhone, les utilisateurs peuvent désactiver l'historique de leurs emplacements dans leurs paramètres, mais cela ne signifie pour autant pas que Google arrêtera de les suivre ou ne stockera pas dans leur profil personnel des données liées à leur comportement et à l'endroit où ils se trouvent.

Selon Google, tout cela est parfaitement logique. "Il y a plusieurs façons pour Google d'utiliser les données d'emplacement en vue d'améliorer l'expérience d'utilisation", explique un porte-parole de Google à l'agence. "On y trouve l'historique des emplacements, mais aussi l'activité web et applis, ainsi que les services d'emplacement sur l'appareil même. Nous donnons des descriptifs clairs de ces outils, de même qu'un solide mode de pilotage permettant aux utilisateurs de les activer et de les désactiver, et de supprimer leur historique."

Il y a paramètres et... paramètres

Ce 'descriptif clair' est pourtant quelque peu trompeur, semble-t-il. Les utilisateurs qui veulent désactiver leurs données d'emplacement, doivent en effet recourir aux boutons de ces données, mais aussi à ce qu'on appelle la 'Web and App Activity', où ils peuvent interrompre temporairement la collecte de ces données. L'emplacement en fait aussi partie, même si cela n'est pas amplement mentionné.

Ce qui est vrai par contre, c'est que Google, même lorsque ces deux fonctions sont désactivées par l'utilisateur, reçoit encore et toujours des informations sur l'utilisation du téléphone, notamment sur l'état de la batterie, sur la fréquence d'utilisation de l'appareil et des applis et sur les erreurs système. Si l'utilisateur veut aussi désactiver ces informations, il doit alors se tourner vers un autre paramètre non nommément cité de Google sur son appareil.

Tout cela semble surtout indiquer que Google entend autant que possible éviter que les utilisateurs désactivent le 'tracking' (suivi). Même si, selon l'entreprise, les paramètres sont tout ce qu'il y a de plus légaux, ce type de confusion malveillante fait toujours plus souvent l'objet de critiques de la part de la gent politique, mais aussi des activistes. Pour Google, l'emplacement de ses milliards d'utilisateurs est une façon de vendre de l'espace publicitaire, mais les activistes font remarquer que ces données peuvent également être abusées et mettre en danger par exemple des victimes de violence domestique ou de traque furtive ('stalking').

Comment désactiver alors?

Comme Google le mentionne elle-même, il existe plusieurs façons pour elle de tenir à jour les données d'emplacement. Si l'utilisateur ne veut plus être suivi ou exercer davantage de contrôle sur ce que Google sait sur lui, il lui faut donc adapter des paramètres en plusieurs endroits.

La fenêtre des autorisations d'appli pour Google sur un téléphone Huawei. © EB

Avant tout, l'utilisateur peut examiner chaque appli Google individuelle sur son téléphone et effectuer un double check pour savoir si ses données d'emplacement sont envoyées. Il peut lui-même choisir si Chrome et Gmail doivent savoir où il se trouve. Sur un téléphone Android, il devra lui-même désactiver les données d'emplacement (tel est évidemment le cas aussi sur un iPhone, où c'est simplement une autre entreprise qui suit chaque déplacement).

En outre, mentionne AP, l'utilisateur peut dans un navigateur surfer sur https://myactivity.google.com/myactivity. En fonction de son addiction au smartphone, cela peut s'avérer être une expérience confondante. Ici, il trouvera sur le côté les Activity Controls (options d'activité), qui le porteront vers une série de fonctions, telles les données d'emplacement, les données audio, etc. Il y découvrira différents curseurs qu'il pourra désactiver (tout est activé par défaut). Pour pousser le bouchon encore plus loin, l'utilisateur pourra à chaque fois aller dans 'Gestion de l'historique' pour savoir où il est allé les mois précédents et pour reproduire les mini-clips qui ont été enregistrés sur sa personne. Dans la précédente fenêtre 'Mon Activité', il pourra aussi supprimer son historique.