Ces chiffres ont été annoncés dans le cadre des résultats trimestriels de Google. Il en ressort qu'Alphabet a connu une bonne année. Même si la pandémie a posé des problèmes à quasiment tous les entreprises, Alphabet a néanmoins réussi à faire progresser ses ventes. De 13 pour cent certes, ce qui représente la plus faible croissance depuis 2009.

Ce qui est intéressant, c'est que l'entreprise révèle pour la première fois des chiffres spécifiques pour Google Cloud. Le service dans le nuage du géant technologique semble actuellement encore un important poste de coûts, mais ses rentrées progressent. Google Cloud a l'année dernière essuyé une perte de 5,6 milliards de dollars, alors que ses rentrées ont atteint 13 milliards durant la même période, ce qui représente une hausse de 50 pour cent.

Tout le monde dans le nuage

Avec son service dans le nuage, Google tente depuis quelque temps déjà de rattraper son retard sur les autres 'cloud vendors' grand public que sont Amazon Web Services et Microsoft Azure. Le fait que le service, malgré la forte concurrence, a quand même pu générer une augmentation de ses rentrées, est considéré par les investisseurs comme un signe positif. Le marché 'cloud' en tant que tel continue en effet de croître fortement et pour des firmes comme Amazon, la division 'cloud' représente dès à présent la principale source de revenus.

Ces chiffres ont été annoncés dans le cadre des résultats trimestriels de Google. Il en ressort qu'Alphabet a connu une bonne année. Même si la pandémie a posé des problèmes à quasiment tous les entreprises, Alphabet a néanmoins réussi à faire progresser ses ventes. De 13 pour cent certes, ce qui représente la plus faible croissance depuis 2009.Ce qui est intéressant, c'est que l'entreprise révèle pour la première fois des chiffres spécifiques pour Google Cloud. Le service dans le nuage du géant technologique semble actuellement encore un important poste de coûts, mais ses rentrées progressent. Google Cloud a l'année dernière essuyé une perte de 5,6 milliards de dollars, alors que ses rentrées ont atteint 13 milliards durant la même période, ce qui représente une hausse de 50 pour cent.Avec son service dans le nuage, Google tente depuis quelque temps déjà de rattraper son retard sur les autres 'cloud vendors' grand public que sont Amazon Web Services et Microsoft Azure. Le fait que le service, malgré la forte concurrence, a quand même pu générer une augmentation de ses rentrées, est considéré par les investisseurs comme un signe positif. Le marché 'cloud' en tant que tel continue en effet de croître fortement et pour des firmes comme Amazon, la division 'cloud' représente dès à présent la principale source de revenus.