Désormais, vous pourrez rendre des photos d'enfants 'impossibles à chercher' sur Google. 'Nous croyons que ce changement donnera aux jeunes davantage de contrôle sur leur empreinte numérique et là où leurs images peuvent être trouvées dans le moteur de recherche', déclare-t-on chez Google dans un communiqué posté sur un blog. La procédure exige certes un contrôle supplémentaire, mais l'entreprise vous informera, lorsque les photos seront supprimées.

La fonction est déployée dans le monde entier. Les utilisateurs au sein de l'UE pouvaient depuis assez longtemps déjà demander, dans le cadre du 'droit à l'oubli', de faire supprimer leurs données des résultats de recherche. Il est probable que le système a été élargi et simplifié pour les enfants.

L'ajustement avait été annoncé par Google en août déjà et entre donc en vigueur à présent. L'objectif est d'offrir plus de confidentialité aux mineurs d'âge, sans doute dans l'attente d'une réglementation plus stricte aux Etats-Unis. Parmi les autres annonces faites par Google à l'époque, il y avait la privatisation par défaut des chargements vidéo des enfants, ainsi qu'une action de nettoyage des canaux YouTube ciblant les jeunes.

Désormais, vous pourrez rendre des photos d'enfants 'impossibles à chercher' sur Google. 'Nous croyons que ce changement donnera aux jeunes davantage de contrôle sur leur empreinte numérique et là où leurs images peuvent être trouvées dans le moteur de recherche', déclare-t-on chez Google dans un communiqué posté sur un blog. La procédure exige certes un contrôle supplémentaire, mais l'entreprise vous informera, lorsque les photos seront supprimées.La fonction est déployée dans le monde entier. Les utilisateurs au sein de l'UE pouvaient depuis assez longtemps déjà demander, dans le cadre du 'droit à l'oubli', de faire supprimer leurs données des résultats de recherche. Il est probable que le système a été élargi et simplifié pour les enfants.L'ajustement avait été annoncé par Google en août déjà et entre donc en vigueur à présent. L'objectif est d'offrir plus de confidentialité aux mineurs d'âge, sans doute dans l'attente d'une réglementation plus stricte aux Etats-Unis. Parmi les autres annonces faites par Google à l'époque, il y avait la privatisation par défaut des chargements vidéo des enfants, ainsi qu'une action de nettoyage des canaux YouTube ciblant les jeunes.