Google Assistant, la version Google de Siri ou d'Alexa, arrive en Belgique. Cet assistant numérique est lancé avec quelques 'actions' ou applis localisées, dont une de la SNCB à propos des horaires des trains avec les mêmes infos que celles fournies par son site web et son application. Bpost a créé de son côté une action axée sur le suivi des colis, Colruyt vous permettra de rédiger vos listes de courses, alors que l'IRM prévoit un chatbot donnant le menu météorologique et répondant aux questions. De plus, ING, Proximus et Telenet lancent chacune une action pour les questions les plus fréquemment posées.

L'Assistant est compatible avec les appareils tournant sur les systèmes d'exploitation Android 5.0 ou iOS 10.

Google Assistant existait déjà en français ou en néerlandais, mais au départ des pays voisins. Si vous vouliez l'utiliser jusqu'à présent, vous deviez par exemple opter pour la France en tant que pays. Google Assistant parlait alors le français, mais ne donnait que des infos relatives à la France. "Nous ne rions pas toujours des mêmes plaisanteries que nos voisins du sud et nous voulons savoir où en sont les embouteillages sur les routes menant à Bruxelles par exemple", déclare Thierry Geerts, country manager Belgium chez Google, lors de l'annonce.

La version belge de l'Assistant donnera des infos liées à la Belgique via des actions de De Standaard et de Media Marketing notamment, mais ne parlera pas le français avec un accent de chez nous ou le flamand. L'utilisateur pourra l'activer en français (de France) ou en néerlandais (des Pays-Bas). Pour la localisation, des termes typiquement belges ont été ajoutés, selon Tim van de Rijdt, product marketing Search & Assistant chez Google. "Nous avons observé qu'en Belgique francophone, on dit 'nonante' et pas 'quatre-vingt-dix' et qu'en Flandre, on dit 'tien over twaalf' au lieu de 'tien na twaalf'. Nous avons donc effectué ces adaptations." La localisation belge fonctionne en quatre langues: français, néerlandais, allemand et anglais.

Quelques expressions typiquement belges ont également été ajoutés, ainsi que des références à Jacques Brel par exemple, histoire de préserver nos racines et notre culture.

Est-ce là la première étape menant à l'arrivée dans notre pays aussi de produits tels Google Home? "Aucune date n'est encore prévue", précise de Rijdt. "Mais ce premier pas rendra assurément les choses plus faciles. Il y a cependant encore une différence entre un Assistant intégré au téléphone et un appareil qui ne fonctionne qu'à la voix." Patience donc!