Writely, le traitement de texte racheté par Google au début de cette année supporte déjà ODF. Les porte-parole de l'entreprise parlent d'une étape logique.Selon divers analystes, le fait que Google rejoigne l'ODF Alliance (240 membres) est surtout une action contre Microsoft. Celle dernière n'est pas directement en faveur d'ODF, mais vient d'annoncer son support via un 'plug-in' fourni par des tiers.

Writely, le traitement de texte racheté par Google au début de cette année supporte déjà ODF. Les porte-parole de l'entreprise parlent d'une étape logique.Selon divers analystes, le fait que Google rejoigne l'ODF Alliance (240 membres) est surtout une action contre Microsoft. Celle dernière n'est pas directement en faveur d'ODF, mais vient d'annoncer son support via un 'plug-in' fourni par des tiers.