En juillet, la Commission européenne infligeait à Google une amende de plus de 4,3 milliards de dollars, parce que la firme avait abusé de sa position sur le marché avec son système d'exploitation mobile Android.

Google n'autorisait pas les fabricants de téléphones Android à utiliser une version propre du système d'exploitation, s'ils voulaient produire aussi des appareils avec Android et des applis de Google, dont Play Store, ce qui est possible désormais.

Les fabricants sont donc à présent autorisés à installer les autres applis de Google, mais ni l'appli de recherche ni Chrome. Cela leur coûtera cependant de l'argent, car Google déclare utiliser les revenus des instructions de recherche pour maintenir la gratuité d'Android. Il y aura aussi des licences séparées pour l'appli de recherche et pour Chrome.