En tout, le moteur de recherche américain avait en 2021 bloqué ou supprimé plus de 3,4 milliards de messages publicitaires, contre 3,1 milliards en 2020. En même temps, le nombre de suspensions de comptes d'annonceurs a triplé pour passer d'1,7 million en 2020 à 5,6 millions en 2021.

L'année dernière, Google a supprimé des annonces de plus d'1,7 milliard de pages et en a limité aussi plus de 5,7 milliards. Dans ce dernier cas, les publicités ont été restreintes sur base de la localisation, du statut de certification et de la réglementation locale.

Evénements sensibles

Google bloque ou supprime des annonces pour diverses raisons, par exemple si un produit dangereux est mis en promotion ou si un virus informatique est intégré à l'annonce.

L'interruption d'annonces lors d'événements sensibles ou imprévisibles, comme Google le fait avec la guerre en Ukraine, est un phénomène assez courant. L'entreprise y a recours pour éviter que des gens n'abusent de la situation et que de la désinformation ne soit diffusée. Google a par exemple temporairement arrêté de vendre de l'espace publicitaire en Russie et empêche les médias d'Etat russes d'acheter ou de vendre des annonces.

En tout, le moteur de recherche américain avait en 2021 bloqué ou supprimé plus de 3,4 milliards de messages publicitaires, contre 3,1 milliards en 2020. En même temps, le nombre de suspensions de comptes d'annonceurs a triplé pour passer d'1,7 million en 2020 à 5,6 millions en 2021.L'année dernière, Google a supprimé des annonces de plus d'1,7 milliard de pages et en a limité aussi plus de 5,7 milliards. Dans ce dernier cas, les publicités ont été restreintes sur base de la localisation, du statut de certification et de la réglementation locale.Google bloque ou supprime des annonces pour diverses raisons, par exemple si un produit dangereux est mis en promotion ou si un virus informatique est intégré à l'annonce.L'interruption d'annonces lors d'événements sensibles ou imprévisibles, comme Google le fait avec la guerre en Ukraine, est un phénomène assez courant. L'entreprise y a recours pour éviter que des gens n'abusent de la situation et que de la désinformation ne soit diffusée. Google a par exemple temporairement arrêté de vendre de l'espace publicitaire en Russie et empêche les médias d'Etat russes d'acheter ou de vendre des annonces.