Durant ces six années d'essais routiers, 11 accidents ont eu lieu, selon le chef du projet Chris Urmson. Le géant des recherches a aujourd'hui plus de 20 voitures autonomes en circulation, qui ont déjà à coup sûr 2,7 millions de kilomètres au compteur. 1,7 million de kilomètres ont déjà été parcourus sans chauffeur.

Urmson estime évidemment qu'11 accidents, cela représente une faible moyenne. En outre, il déclare qu'il n'y a pas eu de blessés et affirme que la voiture de Google n'a jamais été responsable de ces collisions. Sept fois, la voiture de Google aurait été heurtée par l'arrière, la plupart du temps, lorsqu'elle était arrêtée à un feu de signalisation.

'Difficile de vaincre la réalité de la vitesse et de la distance'

Ces accidents sont bien difficiles à éviter, selon Urmson. 'Même si notre logiciel et nos capteurs détectent une situation risquée plus vite et réagissent plus promptement qu'un conducteur humain, il leur est parfois impossible de vaincre la réalité de la vitesse et du maintien de la distance. Il en résulte de temps à autre que notre voiture se fait emboutir, lorsqu'elle est à l'arrêt devant un feu rouge.'

Les essais routiers des voitures de Google fournissent, selon Chris Urmson, toujours plus de données sur la possibilité d'accidents, surtout bénins. En outre, l'entreprise envisage à présent des modèles de comportement routier susceptibles de constituer d'importants indicateurs pour éviter des collisions plus graves.

'Jeu PR'

'Google utilise ces statistiques pour vanter les mérites de ses voitures autonomes. Il s'agit là d'un jeu purement PR', écrit le site technologique The Verge à propos du message posté sur le blog. 'Mais si ces chiffres sont corrects, ils apportent vraiment de l'eau au moulin de ce genre de véhicules.'

(Automatiseringgids / MI)