Global Graphics fournira à HP de la technologie pour l'impression des documents PDF et XPS. Le cours de l'action de l'entreprise atteint à présent un pic à la Bourse Euronext. Précédemment, l'éditeur de logiciels avait déjà signé un contrat avec un fabricant d'imprimantes japonais. D'autres accords encore sont possibles.Plus tôt cette année, Global Graphics avait déjà conclu un accord avec Microsoft pour convertir le format de document XPS en données imprimables. Mais en raison du retard de Windows Vista, qui supportera XPS, Global Graphics a vu pas mal de ses rentrées reportées. Pour l'an prochain, l'entreprise espère tirer 5 millions d'euros de XPS, peut-on lire dans De Tijd, contre moins d'1 million d'euros cette année.Global Graphics est une entreprise 'belge', dans le sens où elle est cotée à Euronext et possède un CEO belge. Elle opère toutefois au départ de la Grand-Bretagne, des Etats-Unis, du Japon et de l'Inde. Elle est née, il y a dix ans, de la reprise de l'entreprise française Photoméca, un spécialiste graphique, par la société d'investissements Andlinger & Co.

Global Graphics fournira à HP de la technologie pour l'impression des documents PDF et XPS. Le cours de l'action de l'entreprise atteint à présent un pic à la Bourse Euronext. Précédemment, l'éditeur de logiciels avait déjà signé un contrat avec un fabricant d'imprimantes japonais. D'autres accords encore sont possibles.Plus tôt cette année, Global Graphics avait déjà conclu un accord avec Microsoft pour convertir le format de document XPS en données imprimables. Mais en raison du retard de Windows Vista, qui supportera XPS, Global Graphics a vu pas mal de ses rentrées reportées. Pour l'an prochain, l'entreprise espère tirer 5 millions d'euros de XPS, peut-on lire dans De Tijd, contre moins d'1 million d'euros cette année.Global Graphics est une entreprise 'belge', dans le sens où elle est cotée à Euronext et possède un CEO belge. Elle opère toutefois au départ de la Grand-Bretagne, des Etats-Unis, du Japon et de l'Inde. Elle est née, il y a dix ans, de la reprise de l'entreprise française Photoméca, un spécialiste graphique, par la société d'investissements Andlinger & Co.