Il est question d'une augmentation de 6,5 pour cent par rapport à 2021. 'Les pouvoirs publics continueront d'investir dans l'accélération des technologies numériques, afin de réagir à la pandémie du COVID-19 et aux incertitudes qui vont de pair', explique Irma Fabular, research vice president chez Gartner. 'Les perturbations provoquées par la pandémie renforcent aussi l'idée d'un pouvoir public numérique, où sont liées stratégie publique et technologie.'

Réactivité

D'après les attentes, les autorités consacreront 64 pour cent de leur budget IT global à des services et à des logiciels capables d'améliorer la réactivité et la résilience des services publics. Pensons en l'occurrence à des investissements dans une meilleure relation avec les clients et les employés, au renforcement des possibilités analytiques et à l'évolutivité de la flexibilité opérationnelle.

Parmi les principales priorités des pouvoirs publics en 2022, Gartner distingue notamment l'infrastructure IT et la modernisation des applications, mais aussi la transformation numérique. Des packs de support économiques liés au COVID-19, tels NextGenEU, stimuleront en outre le financement des possibilités numériques, dont une croissance durable, des programmes sociaux, l'enseignement, la cyber-sécurité et l'inclusivité numérique.

Identité numérique

La pandémie à incité les pouvoirs publics à évoluer rapidement, selon Gartner. Le cabinet d'analystes s'attend à ce qu'en 2025, plus de la moitié de l'ensemble des services publics modernisent les applications héritées critiques, afin d'être plus maniables.

Gartner estime aussi que le COVID-19 a mis en évidence une plus grande focalisation sur l'identité numérique des citoyens. 'L'identité numérique va plus loin que l'authentification en ligne des citoyens', affirme Fabular. 'Pour amplifier le succès de l'identité numérique, les autorités doivent considérer la confidentialité, la sécurité et la convivialité comme des facteurs de succès critiques.'

En collaboration avec Dutch IT Channel.

Il est question d'une augmentation de 6,5 pour cent par rapport à 2021. 'Les pouvoirs publics continueront d'investir dans l'accélération des technologies numériques, afin de réagir à la pandémie du COVID-19 et aux incertitudes qui vont de pair', explique Irma Fabular, research vice president chez Gartner. 'Les perturbations provoquées par la pandémie renforcent aussi l'idée d'un pouvoir public numérique, où sont liées stratégie publique et technologie.'D'après les attentes, les autorités consacreront 64 pour cent de leur budget IT global à des services et à des logiciels capables d'améliorer la réactivité et la résilience des services publics. Pensons en l'occurrence à des investissements dans une meilleure relation avec les clients et les employés, au renforcement des possibilités analytiques et à l'évolutivité de la flexibilité opérationnelle.Parmi les principales priorités des pouvoirs publics en 2022, Gartner distingue notamment l'infrastructure IT et la modernisation des applications, mais aussi la transformation numérique. Des packs de support économiques liés au COVID-19, tels NextGenEU, stimuleront en outre le financement des possibilités numériques, dont une croissance durable, des programmes sociaux, l'enseignement, la cyber-sécurité et l'inclusivité numérique.La pandémie à incité les pouvoirs publics à évoluer rapidement, selon Gartner. Le cabinet d'analystes s'attend à ce qu'en 2025, plus de la moitié de l'ensemble des services publics modernisent les applications héritées critiques, afin d'être plus maniables.Gartner estime aussi que le COVID-19 a mis en évidence une plus grande focalisation sur l'identité numérique des citoyens. 'L'identité numérique va plus loin que l'authentification en ligne des citoyens', affirme Fabular. 'Pour amplifier le succès de l'identité numérique, les autorités doivent considérer la confidentialité, la sécurité et la convivialité comme des facteurs de succès critiques.'En collaboration avec Dutch IT Channel.