L'analyste de marché se base ici sur une enquête réalisée parmi 128 CFO et CEO en juin 2022. 'Les réductions de coûts sur les fusions et les rachats représentent un choix évident après l'activité record de 2021 et avec la hausse des taux d'intérêt qui fait sensiblement grimper les coûts de financement de ce genre de transactions', explique Randeep Rathindran, research vice president de Gartner Finance. 'Il est plus surprenant de voir la durabilité quasiment passer aussi à la trappe, quand on sait que les CEO la considéraient pour la première fois en 2022 comme une top-priorité stratégique, alors que les divulgations ESG (environnementales, sociales et de gouvernance) sont toujours davantage ancrées dans la législation.'

Dans l'enquête, 46% des CEO et des CFO affirment que les dépenses consacrées au développement du personnel et du talent seraient le dernier domaine où se manifesteraient les économies. 45% des répondants souhaitent en dernier lieu réduire leurs investissements numériques. Quant aux investissements technologiques, ils sont ceux qui se prêteraint le moins à des réductions éventuelles, puisque seuls 23% des participants à l'enquête les placent dans leur top deux.

En collaboration avec Dutch IT Channel

L'analyste de marché se base ici sur une enquête réalisée parmi 128 CFO et CEO en juin 2022. 'Les réductions de coûts sur les fusions et les rachats représentent un choix évident après l'activité record de 2021 et avec la hausse des taux d'intérêt qui fait sensiblement grimper les coûts de financement de ce genre de transactions', explique Randeep Rathindran, research vice president de Gartner Finance. 'Il est plus surprenant de voir la durabilité quasiment passer aussi à la trappe, quand on sait que les CEO la considéraient pour la première fois en 2022 comme une top-priorité stratégique, alors que les divulgations ESG (environnementales, sociales et de gouvernance) sont toujours davantage ancrées dans la législation.'Dans l'enquête, 46% des CEO et des CFO affirment que les dépenses consacrées au développement du personnel et du talent seraient le dernier domaine où se manifesteraient les économies. 45% des répondants souhaitent en dernier lieu réduire leurs investissements numériques. Quant aux investissements technologiques, ils sont ceux qui se prêteraint le moins à des réductions éventuelles, puisque seuls 23% des participants à l'enquête les placent dans leur top deux.En collaboration avec Dutch IT Channel