L'analyste Gartner s'attend à ce qu'au niveau mondial, 4,5 billions de dollars soient dépensés dans l'IT cette année. Les trois pour cent d'augmentation représentent certes une hausse sensible, mais nettement moindre toutefois que les 10,2 pour cent de croissance de l'année passée. Gartner fait observer que plusieurs facteurs jouent ici un rôle, comme l'inflation et l'invasion russe en Ukraine. Cela ne signifie pas non plus qu'on ne va pas dépenser d'argent cette année.

'La volatilité actuelle constatée tant au niveau de l'inflation que des cours de change ne perturbera pas les projets d'investissement des CIO', explique John-David Lovelock, analyste chez Gartner. Il avertit en outre que quiconque n'investira pas à court terme, accusera du retard à moyen terme et risque peut-être même de disparaître à longue échéance.

Davantage de centres de données, moins d'appareils

Si l'on envisage les différents segments, ce sont les centres de données qui croîtront le plus avec 11,1 pour cent de progression, conjointement avec les logiciels (9,6 pour cent de hausse). Même si elles ne sont pas comptabilisées comme des dépenses à part, Gartner signale toutefois que les injections financières dans le nuage croîtront même de 22,1 pour cent, quoique cette tendance ne se manifestera pas partout. Les dépenses dans les appareils régresseront, elles, de 5 pour cent. Selon Gartner, on va économiser sur les PC, tablettes et imprimantes

Déficit de personnel IT jusque fin 2023

En marge de ces chiffres, Gartner fait aussi observer que le déficit de personnel IT va s'améliorer fin 2023. L'analyste s'attend à ce que la transformation numérique dans les entreprises ralentisse d'ici là, ce qui libérera des moyens pour le recyclage du personnel existant. Mais d'ici là, il s'agira de trouver encore et toujours le juste équilibre entre une demande supérieure de collaborateurs IT et le fait d'en trouver en suffisance.

L'analyste Gartner s'attend à ce qu'au niveau mondial, 4,5 billions de dollars soient dépensés dans l'IT cette année. Les trois pour cent d'augmentation représentent certes une hausse sensible, mais nettement moindre toutefois que les 10,2 pour cent de croissance de l'année passée. Gartner fait observer que plusieurs facteurs jouent ici un rôle, comme l'inflation et l'invasion russe en Ukraine. Cela ne signifie pas non plus qu'on ne va pas dépenser d'argent cette année.'La volatilité actuelle constatée tant au niveau de l'inflation que des cours de change ne perturbera pas les projets d'investissement des CIO', explique John-David Lovelock, analyste chez Gartner. Il avertit en outre que quiconque n'investira pas à court terme, accusera du retard à moyen terme et risque peut-être même de disparaître à longue échéance.Si l'on envisage les différents segments, ce sont les centres de données qui croîtront le plus avec 11,1 pour cent de progression, conjointement avec les logiciels (9,6 pour cent de hausse). Même si elles ne sont pas comptabilisées comme des dépenses à part, Gartner signale toutefois que les injections financières dans le nuage croîtront même de 22,1 pour cent, quoique cette tendance ne se manifestera pas partout. Les dépenses dans les appareils régresseront, elles, de 5 pour cent. Selon Gartner, on va économiser sur les PC, tablettes et imprimantesEn marge de ces chiffres, Gartner fait aussi observer que le déficit de personnel IT va s'améliorer fin 2023. L'analyste s'attend à ce que la transformation numérique dans les entreprises ralentisse d'ici là, ce qui libérera des moyens pour le recyclage du personnel existant. Mais d'ici là, il s'agira de trouver encore et toujours le juste équilibre entre une demande supérieure de collaborateurs IT et le fait d'en trouver en suffisance.