'L'activité numérique est traitée comme un sport d'équipe par les CEO et n'est plus le domaine exclusif du département IT', déclare Rajesh Kandaswamy, distinguished research vice president chez Gartner. 'La croissance des données numériques, les outils et techniques de développement 'low-code' supportés par l'intelligence artificielle (AI) sont quelques-uns des nombreux facteurs que le développement technologique démocratise.'

La pandémie renforce la tendance

A la base de la tendance, on trouve l'imbrication technologique avec toutes les formes du métier et de la consommation. Cela engendre une demande de produits et de services en dehors du département IT. Les acheteurs ne s'y retrouvent en effet pas toujours dans l'offre des fournisseurs traditionnels. La tendance est encore renforcée par la pandémie du covid-19, qui a amplifié tant la quantité que le genre de use cases. Gartner s'attend à ce qu'en 2023, quelque 30 milliards de dollars de chiffre d'affaires soient générés par des produits et des services qui n'existaient pas avant la pandémie.

Supprimer des barrières

Le covid-19 a aussi supprimé des barrières pour les professionnels en dehors du département IT, qui fournissent une solution à base technologique. Tout un chacun qui a pu aider à percevoir de nouveaux besoins, a eu son mot à dire durant la pandémie. Il est question ici de professionnels non technologiques au sein du métier, aussi appelés 'business technologists'. Mais des 'citizen developers', chercheurs en données et systèmes AI créant du software ont également été évoqués.

Tout cela signifie que la frontière entre IT et non IT s'estompe. Les fournisseurs technologiques se tournent toujours plus souvent vers des marchés liés à des fournisseurs non-technologiques ou leur font directement concurrence. Pensons ici aux entreprises innovantes actives dans le support de services financiers ou le secteur de la vente au détail. Ce dernier groupe crée assez souvent et de manière plus ambitieuse des solutions pilotées IT, à présent que les entreprises poursuivent leurs initiatives de transformation numérique. Gartner s'attend du reste à ce que les firmes non-technologiques fassent d'importantes annonces durant les douze mois à venir.

'La disponibilité de 'business technologists' engendre de nouvelles sources d'innovation et de capacité à poursuivre le travail. La technologie et les fournisseurs de services doivent dès lors aussi étendre le sourçage d'idées et le développement technologique à de nouvelles communautés, peu importe que celles-ci soient basées sur le développement citoyen, des communautés de clients propres ou d'autres sources', conclut Kandaswamy.

En collaboration avec Dutch IT Channel.

'L'activité numérique est traitée comme un sport d'équipe par les CEO et n'est plus le domaine exclusif du département IT', déclare Rajesh Kandaswamy, distinguished research vice president chez Gartner. 'La croissance des données numériques, les outils et techniques de développement 'low-code' supportés par l'intelligence artificielle (AI) sont quelques-uns des nombreux facteurs que le développement technologique démocratise.'A la base de la tendance, on trouve l'imbrication technologique avec toutes les formes du métier et de la consommation. Cela engendre une demande de produits et de services en dehors du département IT. Les acheteurs ne s'y retrouvent en effet pas toujours dans l'offre des fournisseurs traditionnels. La tendance est encore renforcée par la pandémie du covid-19, qui a amplifié tant la quantité que le genre de use cases. Gartner s'attend à ce qu'en 2023, quelque 30 milliards de dollars de chiffre d'affaires soient générés par des produits et des services qui n'existaient pas avant la pandémie.Le covid-19 a aussi supprimé des barrières pour les professionnels en dehors du département IT, qui fournissent une solution à base technologique. Tout un chacun qui a pu aider à percevoir de nouveaux besoins, a eu son mot à dire durant la pandémie. Il est question ici de professionnels non technologiques au sein du métier, aussi appelés 'business technologists'. Mais des 'citizen developers', chercheurs en données et systèmes AI créant du software ont également été évoqués.Tout cela signifie que la frontière entre IT et non IT s'estompe. Les fournisseurs technologiques se tournent toujours plus souvent vers des marchés liés à des fournisseurs non-technologiques ou leur font directement concurrence. Pensons ici aux entreprises innovantes actives dans le support de services financiers ou le secteur de la vente au détail. Ce dernier groupe crée assez souvent et de manière plus ambitieuse des solutions pilotées IT, à présent que les entreprises poursuivent leurs initiatives de transformation numérique. Gartner s'attend du reste à ce que les firmes non-technologiques fassent d'importantes annonces durant les douze mois à venir.'La disponibilité de 'business technologists' engendre de nouvelles sources d'innovation et de capacité à poursuivre le travail. La technologie et les fournisseurs de services doivent dès lors aussi étendre le sourçage d'idées et le développement technologique à de nouvelles communautés, peu importe que celles-ci soient basées sur le développement citoyen, des communautés de clients propres ou d'autres sources', conclut Kandaswamy.En collaboration avec Dutch IT Channel.