Les analystes de Gartner adhèrent ainsi aux déclarations du CEO d'Oracle, Larry Ellison, selon lesquelles les utilisateurs de Red Hat éprouvent des problèmes avec le support du fournisseur. Ellison l'avait déjà souligné la semaine dernière lors de la conférence Open World de sa société: "Il y a un manque de support d'entreprise réel pour le système d'exploitation Linux. Cela a freiné son utilisation."Le directeur des recherches Brian Prentice de Gartner conseille aux utilisateurs Red Hat d'entamer des négociations à couteaux tirés avec le fournisseur Linux. Avec son clone et le support connexe, Oracle applique un prix nettement inférieur à celui de Red Hat. Il convient donc de renégocier. Des ristournes de 50 à 70 pour cent sur les prix de support officiels sont possibles, selon Gartner.Pour le cabinet d'analystes, la migration ne représente concrètement toutefois qu'une option pour les entreprises qui ont à présent de gros problèmes avec le support fourni par Red Hat. Une autre raison justifiant la migration serait le besoin de sécurité juridique d'Oracle. Le producteur de bases de données promet aux clients Linux la protection ('indemnification') contre la responsabilité civile, en ce compris la campagne juridique menée par l'héritier Unix, SCO, qui revendique des droits sur Linux.

Les analystes de Gartner adhèrent ainsi aux déclarations du CEO d'Oracle, Larry Ellison, selon lesquelles les utilisateurs de Red Hat éprouvent des problèmes avec le support du fournisseur. Ellison l'avait déjà souligné la semaine dernière lors de la conférence Open World de sa société: "Il y a un manque de support d'entreprise réel pour le système d'exploitation Linux. Cela a freiné son utilisation."Le directeur des recherches Brian Prentice de Gartner conseille aux utilisateurs Red Hat d'entamer des négociations à couteaux tirés avec le fournisseur Linux. Avec son clone et le support connexe, Oracle applique un prix nettement inférieur à celui de Red Hat. Il convient donc de renégocier. Des ristournes de 50 à 70 pour cent sur les prix de support officiels sont possibles, selon Gartner.Pour le cabinet d'analystes, la migration ne représente concrètement toutefois qu'une option pour les entreprises qui ont à présent de gros problèmes avec le support fourni par Red Hat. Une autre raison justifiant la migration serait le besoin de sécurité juridique d'Oracle. Le producteur de bases de données promet aux clients Linux la protection ('indemnification') contre la responsabilité civile, en ce compris la campagne juridique menée par l'héritier Unix, SCO, qui revendique des droits sur Linux.