Plus de 7.500 CIO et autres responsables IT sont actuellement réunis à Barcelone pour le Gartner IT Symposium/Xpo annuel. Data News y est présent également cette semaine. L'IT Symposim, c'est l'occasion idéale d'aborder le rôle du CIO précisément. Selon une enquête menée par Gartner parmi les responsables et directeurs d'entreprise à propos de leurs attentes pour 2020, deux tiers d'entre eux considèrent la disruption numérique et technologique comme leur principal défi professionnel, plus important encore que le recrutement de talents, que la réglementation et que la croissance. De plus, plus de moitié des directeurs interrogés déclare que les initiatives numériques représentent leur top-priorité pour les deux années à venir. Autrement dit, il s'agit là d'une chance en or pour les CIO et IT-managers "de guider leur organisation vers le TechQuilibrium", d'après Gartner. TechQuoi?, vous dites-vous sans doute. C'est par le terme TechQuilibrium que Gartner qualifie le point d'équilibre technologique qui définit le degré de numérisation d'une entreprise pour pouvoir concurrencer ou servir de guide dans une société numérique.

Chicanes

Valentin Sribar, senior research vice president chez Gartner, a parlé de chicanes lors de son discours inaugural. Un virage serré modifie la dynamique d'un statu quo et oblige une entreprise à réagir. Il arrive souvent que ces chicanes se manifestent en plusieurs combinaisons successives, ce qui fait qu'il convient de redresser la trajectoire à plusieurs niveaux. Autrement dit, il convient de réagir dans plusieurs départements de l'entreprise, ce qui exige une direction exécutive extrêmement forte. "Le TechQuilibrium peut aider à trouver un équilibre entre des perturbations complexes et d'autres et nombreux éléments extrêmes auxquels sont confrontées les organisations actuellement", déclare Sribar. Il n'y a pas non plus de pilote automatique permettant de prendre les virages correctement. "Les entreprises individuelles et les industries dans leur ensemble ont des points de TechQuilibrium différents. Chaque branche ne doit donc pas se numériser de la même façon."

Vers un rôle plus offensif

Pour Jan-Martin Lowendahl, vice-président et analyste chez Gartner, il est clair que le 'momentum' pour un CIO d'échanger son rôle défensif pour un autre plus offensif n'a jamais été aussi grand que maintenant. "Les cadres sont plus que jamais prêts à écouter leur CIO. They are ready now, mais ce sont les CIO qui doivent à présent décider s'ils y sont bien parés", explique Lowendahl. "Il s'agit d'une évolution mentale qu'ils doivent effectuer, afin d'essayer de comprendre ce que l'équipe exécutive souhaite exactement."

Et ce n'est pas là un rôle dévolu à tout CIO. Gartner vient de réaliser une étude d'auto-évaluation en matière de leadership auprès de 15.000 CIO et IT-managers notamment.

"La plupart des CIO se considèrent réactifs ou défensifs plutôt qu'assertifs ou offensifs", précise Jan-Martin Lowendahl. Et quiconque relève le gant, doit relever un sacré défi: affronter une géopolitique troublée, le comportement capricieux de l'économie et la montée apparemment inarrêtable des géants numériques (Facebook, Apple, Google, Amazon, Microsoft, etc.). Selon Gartner, ces trois missions créent de l'incertitude et une forte pression sur les CIO et autres décideurs IT. Mais cela engendre donc aussi un 'momentum' pour les CIO qui veulent montrer de quoi ils sont capables.

Assistez gratuitement à l'événement 'CIO of the Year'

Que vous soyez CIO, CTO, CDO, CISO, IT-manager ou que vous exerciez une autre fonction IT dirigeante, soyez gratuitement des nôtres le 21 novembre prochain lors de l'événement 'CIO of the Year', où nous récompenserons les meilleurs projets ICT/Digital de l'année. Vous n'êtes pas encore enregistré? Pour vous inscrire ou trouver toutes les infos, surfez sur www.datanewscio.be

En collaboration avec DutchITchannel.nl