On ignore combien de temps exactement a duré la fuite et combien de comptes ont été touchés. Elsevier, une composante du fournisseur d'informations RELX, fait depuis assez longtemps déjà l'objet de critiques en raison de son accessibilité publique à certaines données. Diverses universités ont de ce fait décidé récemment de ne pas prolonger leur abonnement chez Elsevier.

Un porte-parole de l'éditeur scientifique a révélé à Motherboard que le problème a entre-temps été résolu. 'Nous sommes en train d'examiner ce qui s'est passé, mais tout semble indiquer à première vue qu'un serveur a été mal configuré suite à des erreurs humaines.' L'entreprise insiste sur le fait qu'elle n'a aucune preuve que les données concernées sur ce serveur aient été abusées. Par mesure de précaution, Elsevier entend cependant informer comme il se doit elle-même les autorités compétentes et les utilisateurs. Ces derniers pourront alors prendre les mesures qui s'imposent et re-paramétrer leur compte.