"On s'est en effet rendu compte que communiquer avec les citoyens via SMS ne pouvait se faire que dans un carcan de 140 caractères et que cela pouvait coûter cher auprès des opérateurs télécoms. Forcément, quand on a 19,6 milliards de transactions, d'échanges entre prestataires de soins sur tous les citoyens, cela peut vite coûter cher", confie le principal intéressé dans les colonnes de La Libre Belgique. Il estime que l'application sera prête d'ici deux semaines.

Cette application, dont le nom n'a pas encore été décidé, permettra au secteur public des organismes de sécurité sociale d'envoyer des messages aux citoyens. "Il doit s'agir d'un message d'utilité publique, en lien avec la santé, les risques d'inondations ou des crises comme l'Ukraine", précise Frank Robben. "On a aujourd'hui 8,5 millions de personnes qui ont l'appli CovidSafe. L'idée est de capitaliser sur cette appli pour en créer une nouvelle, afin de communiquer des infos en matière de santé."

L'application permettra l'envoi d'images, de textes plus longs, et même de liens vers des vidéos et les échanges seront gratuits.

"On s'est en effet rendu compte que communiquer avec les citoyens via SMS ne pouvait se faire que dans un carcan de 140 caractères et que cela pouvait coûter cher auprès des opérateurs télécoms. Forcément, quand on a 19,6 milliards de transactions, d'échanges entre prestataires de soins sur tous les citoyens, cela peut vite coûter cher", confie le principal intéressé dans les colonnes de La Libre Belgique. Il estime que l'application sera prête d'ici deux semaines.Cette application, dont le nom n'a pas encore été décidé, permettra au secteur public des organismes de sécurité sociale d'envoyer des messages aux citoyens. "Il doit s'agir d'un message d'utilité publique, en lien avec la santé, les risques d'inondations ou des crises comme l'Ukraine", précise Frank Robben. "On a aujourd'hui 8,5 millions de personnes qui ont l'appli CovidSafe. L'idée est de capitaliser sur cette appli pour en créer une nouvelle, afin de communiquer des infos en matière de santé."L'application permettra l'envoi d'images, de textes plus longs, et même de liens vers des vidéos et les échanges seront gratuits.