La filiale FIH Mobile, qui appartient à 62 pour cent à Foxconn, tire 90 pour cent de son chiffre d'affaires de l'assemblage de téléphones Android. L'entreprise a toutefois décidé d'utiliser son personnel et ses moyens de production pour un nouveau projet automobile. Foxconn avait précédemment déjà indiqué vouloir s'orienter vers un marché plus vaste incluant notamment la branche automobile et celle des soins de santé, du fait que la demande de téléphones mobiles est en train de régresser.

Selon un spécialiste, FIH ne reçoit plus autant de commandes de fabrication de téléphones de la part de clients tels Google, Xiaomi, Lenovo, Nokia et Meizu. De plus, il n'y a que sur les commandes de Google que l'entreprise gagne encore de l'argent.