La nouvelle de l'attaque au rançongiciel a été annoncée au début de cette semaine par BleepingComputer. Le site évoque une cyber-attaque lancée sur une usine mexicaine durant le week-end de Thanksgiving (fin novembre).

Il s'agirait du rançongiciel DoppelPaymer. Les auteurs auraient dérobé et dévoilé des documents, sans informations trop sensibles, de l'entreprise. Ils exigent le paiement d'une rançon de 1.804 bitcoins, ce qui revient à 34,7 millions de dollar environ. Dans un entretien avec BleepingComputer, ils déclarent avoir aussi crypté les données de 1.200 serveurs. Ce faisant, ils auraient volé 100 giga-octets de données et supprimé 20 à 30 téraoctets de backups.

Seule la division nord-américaine de l'entreprise serait touchée. Les autres usines du fabricant taïwanais sont restées hors d'atteinte.

Foxconn, connue officiellement sous l'appellation Hon Hai Precision Industry, confirme l'attaque dans un bref communiqué: 'Nous pouvons confirmer qu'un système d'informations aux Etats-Unis, qui supporte nos opérations américaines, a été la victime d'une cyber-attaque le 29 novembre. Nous collaborons avec des experts techniques et les services de police pour mener une enquête en vue de déterminer l'impact global de cet acte illégal, mais aussi en vue d'identifier les responsables et les faire juger.'

Foxconn déclare entre-temps qu'elle peut de nouveau opérer normalement. On ignore cependant si l'entreprise veut dire ainsi qu'elle a payé la rançon aux hackers. Foxconn est surtout connue pour fabriquer des produits pour Apple. Mais l'entreprise possède aussi la marque Sharp et produit du matériel pour Cisco, Dell, Google, Intel, Lenovo, Nintendo, Xiaomi, Acer, HMD Global (Nokia), Motorola et bien d'autres encore.

La nouvelle de l'attaque au rançongiciel a été annoncée au début de cette semaine par BleepingComputer. Le site évoque une cyber-attaque lancée sur une usine mexicaine durant le week-end de Thanksgiving (fin novembre).Il s'agirait du rançongiciel DoppelPaymer. Les auteurs auraient dérobé et dévoilé des documents, sans informations trop sensibles, de l'entreprise. Ils exigent le paiement d'une rançon de 1.804 bitcoins, ce qui revient à 34,7 millions de dollar environ. Dans un entretien avec BleepingComputer, ils déclarent avoir aussi crypté les données de 1.200 serveurs. Ce faisant, ils auraient volé 100 giga-octets de données et supprimé 20 à 30 téraoctets de backups.Seule la division nord-américaine de l'entreprise serait touchée. Les autres usines du fabricant taïwanais sont restées hors d'atteinte.Foxconn, connue officiellement sous l'appellation Hon Hai Precision Industry, confirme l'attaque dans un bref communiqué: 'Nous pouvons confirmer qu'un système d'informations aux Etats-Unis, qui supporte nos opérations américaines, a été la victime d'une cyber-attaque le 29 novembre. Nous collaborons avec des experts techniques et les services de police pour mener une enquête en vue de déterminer l'impact global de cet acte illégal, mais aussi en vue d'identifier les responsables et les faire juger.'Foxconn déclare entre-temps qu'elle peut de nouveau opérer normalement. On ignore cependant si l'entreprise veut dire ainsi qu'elle a payé la rançon aux hackers. Foxconn est surtout connue pour fabriquer des produits pour Apple. Mais l'entreprise possède aussi la marque Sharp et produit du matériel pour Cisco, Dell, Google, Intel, Lenovo, Nintendo, Xiaomi, Acer, HMD Global (Nokia), Motorola et bien d'autres encore.