L'accord devrait être signé ce mois-ci déjà. Il en résultera qu'une partie de l'équipe de recherche et développement de Fossil - quelque deux cents personnes - rejoindra Google.

Fossil produit depuis quelque temps déjà des montres intelligentes (smartwatches) sous différentes marques propres (Fossil, Misfit, Skagen, Zodiac,...), mais aussi sous d'autres marques sous licence (Puma, BMW, Diesel, DKNY, Michael Kors, Armani Exchange, etc.).

Dans un communiqué, Fossil ne fournit que des informations limitées sur le deal, mais il semblerait que l'entreprise n'arrêtera pas pour autant de produire elle-même encore des montres connectées.

Dans une interview accordée à Wareable.com, Stacey Burr, vicepresident product management chez Wear OS, le système d'exploitation dont dispose Google pour ses montres, déclare que son entreprise possédait une technologie, dont Google estimait qu'elle pourrait être proposée de façon à la fois meilleure et plus étoffée.

Dans le cas de Fossil, il semble qu'elle prépare une technologie réellement exceptionnelle que l'on pourrait bientôt retrouver sur une montre connectée de Google ou, à tout le moins, dans Wear OS.