Les connaisseurs estiment que le recul enregistré aujourd'hui est normal après la récente forte marche en avant. Le bitcoin a ainsi atteint sa valeur la plus élevée de quasiment 20.000 dollars qu'il n'avait plus connue depuis fin 2017. La raison du recul de ce jeudi est notamment à mettre au compte de la préoccupation à propos de l'introduction de possibles crypto-règles plus rigoureuses aux Etats-Unis. De plus, les investisseurs semblent vouloir aussi encaisser leurs gains.

Gain rapide

La raison pour laquelle des particuliers notamment injectent de l'argent dans les crypto-espèces, demeure incertaine. Il est probable que cela soit dû au désir d'engranger un gain rapide sur leurs investissements. Il est possible aussi que le cours bas actuel du dollar joue un rôle.

Selon les esprits critiques, il s'emble que ce soit une répétition de ce qui s'est passé il y a trois ans. A cette époque, la crypto-bulle éclata complètement, et les monnaies perdirent rapidement de leur valeur.

Selon les défenseurs des crypto-espèces, la situation n'est cependant pas comparable avec celle de l'époque, parce que les monnaies numériques sont toujours davantage bien accueillies. C'est ainsi qu'il y a un intérêt croissant de la part d'acteurs institutionnels tels Fidelity Investments et JPMorgan Chase. Cette semaine encore, Van Eck Associates lança un bon d'échange bitcoin à la bourse allemande Xetra-exchange. En outre, la firme de paiements PayPal avait précédemment annoncé vouloir permettre à ses clients d'accéder aux crypto-monnaies.

Les connaisseurs estiment que le recul enregistré aujourd'hui est normal après la récente forte marche en avant. Le bitcoin a ainsi atteint sa valeur la plus élevée de quasiment 20.000 dollars qu'il n'avait plus connue depuis fin 2017. La raison du recul de ce jeudi est notamment à mettre au compte de la préoccupation à propos de l'introduction de possibles crypto-règles plus rigoureuses aux Etats-Unis. De plus, les investisseurs semblent vouloir aussi encaisser leurs gains.La raison pour laquelle des particuliers notamment injectent de l'argent dans les crypto-espèces, demeure incertaine. Il est probable que cela soit dû au désir d'engranger un gain rapide sur leurs investissements. Il est possible aussi que le cours bas actuel du dollar joue un rôle.Selon les esprits critiques, il s'emble que ce soit une répétition de ce qui s'est passé il y a trois ans. A cette époque, la crypto-bulle éclata complètement, et les monnaies perdirent rapidement de leur valeur.Selon les défenseurs des crypto-espèces, la situation n'est cependant pas comparable avec celle de l'époque, parce que les monnaies numériques sont toujours davantage bien accueillies. C'est ainsi qu'il y a un intérêt croissant de la part d'acteurs institutionnels tels Fidelity Investments et JPMorgan Chase. Cette semaine encore, Van Eck Associates lança un bon d'échange bitcoin à la bourse allemande Xetra-exchange. En outre, la firme de paiements PayPal avait précédemment annoncé vouloir permettre à ses clients d'accéder aux crypto-monnaies.