Il s'agira des véhicules de la série Ford Explorer. Ces derniers seront notamment dépourvus des puces qui commandent le conditionnement d'air et le chauffage au niveau des sièges passager arrière. À noter que les acheteurs de voitures avec puces manquantes bénéficieront d'une réduction. Cette mesure concerne au premier chef le marché américain.

En prenant cette décision, Ford espère pouvoir livrer les véhicules à temps. En effet, attendre l'arrivée des puces pourrait encore retarder la livraison des voitures de plusieurs mois. Par ailleurs, comme l'écrit le site d'actualités Automotive News, il s'agit aussi d'une question d'entreposage : dans les usines, les places de stationnement seront bientôt saturées de voitures déjà assemblées mais en attente de certaines puces. Un plan antérieur, communiqué par le Detroit Free Press, consistait pour Ford à expédier aux concessionnaires des voitures semi-finies et inutilisables.

Entre-temps, le constructeur a trouvé un compromis : livrer des véhicules vendables et utilisables, mais aux fonctionnalités réduites. Ford s'attend cependant à ce que les puces électroniques soient envoyées "dans le courant de l'année" aux garages afin d'être installées, précise également Automotive News.

Il s'agira des véhicules de la série Ford Explorer. Ces derniers seront notamment dépourvus des puces qui commandent le conditionnement d'air et le chauffage au niveau des sièges passager arrière. À noter que les acheteurs de voitures avec puces manquantes bénéficieront d'une réduction. Cette mesure concerne au premier chef le marché américain. En prenant cette décision, Ford espère pouvoir livrer les véhicules à temps. En effet, attendre l'arrivée des puces pourrait encore retarder la livraison des voitures de plusieurs mois. Par ailleurs, comme l'écrit le site d'actualités Automotive News, il s'agit aussi d'une question d'entreposage : dans les usines, les places de stationnement seront bientôt saturées de voitures déjà assemblées mais en attente de certaines puces. Un plan antérieur, communiqué par le Detroit Free Press, consistait pour Ford à expédier aux concessionnaires des voitures semi-finies et inutilisables.Entre-temps, le constructeur a trouvé un compromis : livrer des véhicules vendables et utilisables, mais aux fonctionnalités réduites. Ford s'attend cependant à ce que les puces électroniques soient envoyées "dans le courant de l'année" aux garages afin d'être installées, précise également Automotive News.