Doug Field est actuellement aussi vice-président d'un groupe de projets spéciaux chez Apple. Auparavant, il était actif chez Tesla, où il joua un rôle important lors du lancement du Model 3 Sedan. Chez Ford, Field s'occupera entre autres du développement d'applications intelligentes pour les voitures. Il se dit ravi de pouvoir retravailler pour Ford, surtout durant cette période de transition dans laquelle se trouve actuellement le constructeur automobile. Field débuta sa carrière en 1987 en tant qu'ingénieur chez Ford et y effectue donc son retour.

Coup dur pour Apple

Sous son nouveau patron Jim Farley, Ford parvient de plus en plus à convaincre ses investisseurs qu'il est en mesure de concurrencer notamment Tesla dans le domaine de la mobilité et de la technologie électrique. Depuis octobre, date à laquelle Farley a pris les rênes de l'entreprise, le cours de l'action de celle-ci a quasiment doublé.

Pour Apple, le départ de Field représente un coup dur. Le projet automobile d'Apple a à plusieurs reprises déjà dû affronter des changements de stratégie et de leadership depuis ses débuts en 2014. Field avait débarqué en 2018 et est depuis le mois de février le quatrième membre de l'équipe dirigeante du groupe automobile à s'en aller.

Doug Field est actuellement aussi vice-président d'un groupe de projets spéciaux chez Apple. Auparavant, il était actif chez Tesla, où il joua un rôle important lors du lancement du Model 3 Sedan. Chez Ford, Field s'occupera entre autres du développement d'applications intelligentes pour les voitures. Il se dit ravi de pouvoir retravailler pour Ford, surtout durant cette période de transition dans laquelle se trouve actuellement le constructeur automobile. Field débuta sa carrière en 1987 en tant qu'ingénieur chez Ford et y effectue donc son retour.Sous son nouveau patron Jim Farley, Ford parvient de plus en plus à convaincre ses investisseurs qu'il est en mesure de concurrencer notamment Tesla dans le domaine de la mobilité et de la technologie électrique. Depuis octobre, date à laquelle Farley a pris les rênes de l'entreprise, le cours de l'action de celle-ci a quasiment doublé.Pour Apple, le départ de Field représente un coup dur. Le projet automobile d'Apple a à plusieurs reprises déjà dû affronter des changements de stratégie et de leadership depuis ses débuts en 2014. Field avait débarqué en 2018 et est depuis le mois de février le quatrième membre de l'équipe dirigeante du groupe automobile à s'en aller.