Selon l'éditeur de logiciels, ce sont surtout les utilisateurs de Firefox qui sont les victimes de l'abus. La priorité numéro un est accordée au patch pour les utilisateurs de Windows et de Macintosh. Pour Linux, le risque est un peu moindre.

Concrètement, les cybercriminels tentent de faire cliquer les utilisateurs sur un lien qui les oriente vers un site web où se trouve un fichier Flash (SWF) infecté. Quiconque dispose sur son PC Windows de Flash Player 11.6.602.168 ou d'une version plus ancienne, ou sur son Mac OS X de la version 11.2.202.273 ou antérieure, est invité à la mettre à niveau vers Adobe Flash Player 11.6.602.171.

Les utilisateurs d'Internet Explorer 10 dans Windows 8 ne doivent rien faire. Dans ce cas, les mises à jour, y compris celles de Flash Player, s'effectuent automatiquement. Il en va de même pour Google Chrome (quel que soit le système d'exploitation) où Flash Player est déjà intégré. Découvrez ici le bulletin de sécurité complet d'Adobe.

Selon l'éditeur de logiciels, ce sont surtout les utilisateurs de Firefox qui sont les victimes de l'abus. La priorité numéro un est accordée au patch pour les utilisateurs de Windows et de Macintosh. Pour Linux, le risque est un peu moindre.Concrètement, les cybercriminels tentent de faire cliquer les utilisateurs sur un lien qui les oriente vers un site web où se trouve un fichier Flash (SWF) infecté. Quiconque dispose sur son PC Windows de Flash Player 11.6.602.168 ou d'une version plus ancienne, ou sur son Mac OS X de la version 11.2.202.273 ou antérieure, est invité à la mettre à niveau vers Adobe Flash Player 11.6.602.171.Les utilisateurs d'Internet Explorer 10 dans Windows 8 ne doivent rien faire. Dans ce cas, les mises à jour, y compris celles de Flash Player, s'effectuent automatiquement. Il en va de même pour Google Chrome (quel que soit le système d'exploitation) où Flash Player est déjà intégré. Découvrez ici le bulletin de sécurité complet d'Adobe.