Quinze adresses utilisées pour leur... commerce, telles DownThem.org, RageBooter.com et QuantumStress.net, ont été supprimées. Sur ces sites, des gens pouvaient commanditer une attaque et payer en bitcoins notamment. QuantumStress.net aurait eu quelque 80.000 clients depuis 2012. Rien que cette année, 50.000 attaques auraient été commanditées, selon la Justice américaine. Depuis 2014, DownThem.org aurait pour sa part eu plus de 2.000 utilisateurs, qui auraient passé commande pour plus de 200.000 attaques DDoS.

Trois hommes respectivement en Illinois, Californie et Pennsylvanie ont été interpellés.

La police néerlandaise a grandement contribué à l'enquête, selon le ministère américain de la Justice.